Madagascar: Sécurité sociale - Les travailleurs du BTP entrent à la Cnaps

Avec les projets d'infrastructures publiques qui se profilent à l'horizon, le secteur de la construction investit dans la sécurité de son capital humain.

Le capital humain au centre des priorités. C'est dans cet ordre que le Syndicats des Entreprises en Bâtiments et Travaux Publics (SE BTP) a entrepris une convention de partenariat avec la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (Cnaps ).

Hier à Ankorondrano, les deux entités ont accordé leurs violons sur l'amélioration de plusieurs prestations sociales à propos de la situation des travailleurs du bâtiment.

« Nous prenons comme responsabilité la sécurité sociale des travailleurs malgaches Toutes les 80 entreprises membres du syndicat sont professionnelles et formelles » rassure Hary Andriatefihasina, président du SE BTP.

La Cnaps, dans le cadre de cette convention, passera ainsi trois volets en revue, les conditions de travail, le développement de compétence et l'environnement du travailleur BTP.

Valoriser

Depuis plusieurs années, les entrepreneurs ne se souciaient guère du droit des employés car ils se concentraient principalement sur la construction.

Ces entrepreneurs mettaient de côté les préoccupations du capital humain alors que la sécurité sociale peut constituer un élément du levier de développement « L'humain reste un outil de développement de l'entreprise.

De nombreuses rénovations restent à faire. La Cnaps va mettre en place un système pour valoriser les efforts des employeurs afin que chaque travailleur malgache puisse bénéficier de ses droits, et afin qu'aucun argent ne sorte de chez les entrepreneurs en cas d'accident de travail » ajoute Mamy Rakotondraibe, directeur général de la Cnaps.

Concrètement, un numéro unique va être mis en place avec les Sociétés Médicales Interentreprises (SMIE) tandis que les allocations familiales vont être améliorées pour que l'argent puisse payer les cantines des enfants.

Outre l'amélioration des trois prestations sociales comme les prestations familiales, les rentes en cas d'accident de travail et la pension de retraite.

Ces entreprises de BTP vont bénéficier d'une sensibilisation sur la prévention et aussi d'un accompagnement. Selon les statistiques, seuls 4 à 5% de la population active sont membres à la CNaPS, soit trois cent cinquante mille employés actuellement.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.