Sénégal: Trafic de faux billets de Banque - La Dic saisit 1.080.000 Fcfa

3 Juillet 2020

La Division des investigations criminelles (Dic) a démantelé un réseau de trafiquants de faux billets de banque à Diamaguène Sicap-Mbao. Le rappeur Khamsa est suspecté d'être à la tête de la bande qui opérait jusqu'en Gambie.

A. Diakhaté alias Khamsa, rappeur, S. F. Ndiaye, tailleur et P. Cissé technicien de froid s'activaient dans le trafic de faux billets de banque depuis quelques années. Ils ont été déférés devant le procureur, mercredi dernier, par la Division des investigations criminelles (Dic).

Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, confection, détention et trafic de faux billets de banque ayant cours légal et blanchiment de capitaux.

Un quatrième suspect de nationalité gambienne, dénommé Papito qu'ils ravitaillaient en dalassis est activement recherché. Les enquêteurs ont saisi 1.080.000 de FCfa et des liasses de dalassis en faux billets au domicile de Diakhaté.

Les éléments du groupe de recherches et d'intervention (Gri) de la Dic, informés de l'existence du réseau, après quelques filatures et recoupements, ont fait une descente à Diamaguène Sicap-Mbao. Sur place, les trois suspects ont été appréhendés et conduits au commissariat de police.

Sur S. F Ndiaye, les hommes du commissaire Aliou Bâ ont trouvé 1.000.000 de FCfa en faux billets. Face aux enquêteurs, le mis en cause a soutenu que c'est un certain Ass, sans autres précisions qui l'aurait chargé de récupérer les billets auprès de P. Cissé.

A l'en croire, il venait de rencontrer le bonhomme le jour de leur arrestation et les liasses étaient destinées à des clients de Ass. Quant à P. Cissé, il a déclaré qu'il devait prendre 1.000.000 de FCfa en faux billets à la demande du sieur Ndiaye. Il a fait appel à son fournisseur Diakhaté qui lui a dit que le stock était disponible.

Toujours selon Cissé, il en était à sa troisième opération avec S. F Ndiaye et devait encaisser une commission de 50.000 FCfa après livraison. Principal suspect, Diakhaté a avoué qu'il s'active dans le créneau des faux billets depuis 4 ans.

Son objectif était d'avoir un fond consistant pour pouvoir émigrer en Europe. Une fois les coupures confectionnées, il demande à Cissé de les écouler. Par exemple, s'ils mettent sur le marché 1.000.000 de FCfa en faux billets, ils empochent 350.000 FCfa en billets authentiques.

A Sicap-Mbao, la Dic a aussi trouvé en faux billets 200 dalassis en coupures de 100, 400 en coupures de 200 et 100 en coupures de 50. Cette commande était destinée à Papito qui leur a envoyé une vidéo pour le prototype de billets.

Chez Diakhaté, les enquêteurs ont également mis la main sur une imprimante, des photocopies de billets de FCfa en coupures de 10.000, 2.000, 1000 (au total 80.000 FCfa), du scotch, un décamètre, un couteau, trois bouteilles d'encre qui servaient à fabriquer les faux billets.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.