Gabon: PORT-GENTIL - Licenciement de 51 employés d'une entreprise pétrolière

Le Directeur général de la société Caroil Drilling basée à Port-Gentil a adressé une demande de licenciement de 51 de ces employés, au Directeur provincial du Travail de l'Ogooué-Maritime le 18 mai 2020. Un refus leur a été opposé pour manque d'éléments justificatifs à cette décision.

C'est pour des raisons économiques auxquelles fait face son entreprise que le Directeur de Caroil Drilling Pierre Studer a projeté de diminuer l'effectif de ses employés. Cette requête sera refusée par le Directeur provincial du Travail de l'Ogooué-maritime un mois plus tard après enquête et analyse du dossier. Selon ATO, le Directeur de ladite société ne se plie pas à l'article 59 du code du Travail en vigueur en république gabonaise.

L'inspecteur du travail souligne que, le dossier manque de plusieurs éléments importants dont les signatures des délégués du personnel sur le procès-verbal de concertation. De plus selon l'inspecteur du Travail, le Directeur général de Caroil a manqué de montrer l'impact économique et financier des contrats perdus sur les sites de leurs partenaires sur l'entreprise, et de visualiser des données économiques et financières de ces marchés dans des tableaux. Ainsi, il affirme qu'« au regard de ce qui précède, je constate qu'il n'est pas possible de faire droit à votre demande : votre demande est donc rejetée ».

En dépit de cette décision, Pierre Studer est quand même resté ferme à sa volonté de renvoyer certains de ses employés. Il a donc viré sur le compte bancaire des 51 licenciés, leur salaire et leur solde de tout comptes sans informer l'inspection du travail ni même les congédiés. « Comment une compagnie étrangère exerçant au Gabon depuis des dizaines d'années peut se lever un bon matin et licencier 51 employés malgré le rejet de la demande par l'inspection du travail » a fustigé un plaignant.

Pour le responsable de Caroil, la crise sanitaire du coronavirus qui sévit dans le pays a eu un impact économique et financier sur l'entreprise, et a entrainé la résiliation de contrat de certains de ces clients d'où la raison du licenciement de 51 employés embauchés en CDI.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.