Sénégal: La ferme intégrée du Rip servira à éradiquer le chômage, selon son promoteur

Nioro — La ferme intégrée du Rip (centre), lancée vendredi, va réduire le chômage dans ce département, a assuré son promoteur, Pape Diatta Tambédou.

La création de cette ferme d'un coût de 500 millions de francs CFA, implantée dans la commune de Dabaly, s'explique par "la nécessité et l'urgence" de résorber le chômage. "Nous estimons que le taux de chômage ne saurait être réduit que par l'agriculture, l'élevage et la pêche", a expliqué M. Tambédou à l'APS, en marge de la cérémonie de lancement de la ferme, à Nioro.

L'Agence nationale d'insertion et de développement agricole, l'Agence nationale de l'aquaculture et la direction de l'horticulture, partenaires de la ferme, étaient représentés à la cérémonie.

La ferme intégrée du Rip, un projet à l'échelle de ce département, sera inspirée du modèle chinois de Shanghai, selon son promoteur.

De la production à l'exploitation, tout se fera à l'intérieur du site, a-t-il dit.

L'agriculture, l'élevage, la pêche et la formation professionnelle seront pratiquées dans la ferme, qui va accueillir des étudiants pour leur stage de formation.

Pape Diatta Tambédou déplore le fait que les élèves du centre de formation de Nioro éprouvent des difficultés pour trouver une entreprise où faire un stage, ce qui les oblige à aller à Dakar, Kaolack, Saint-Louis ou d'autres régions.

La ferme va s'activer dans la transformation de fruits et légumes, selon son promoteur, qui compte sur les nombreuses manifestations religieuses du département de Nioro pour écouler la production de la ferme.

Les marchés hebdomadaires, ceux de Porokhane et de Ndiba, par exemple, offrent des opportunités de vente, les hôtels de Kaolack aussi.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.