Angola: La nationalisation d'Efacec résulte de la coopération judiciaire avec le Portugal, selon le PR

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré vendredi que la nationalisation de la participation de la femme d'affaires Isabel dos Santos à Efacec, par le Gouvernement portugais, était un travail qui avait été fait entre la justice angolaise et portugaise.

"Disons que, d'une certaine manière, oui. C'est un travail qui a été fait entre la justice angolaise et la justice portugaise", a indiqué le Président João Lourenço.

Le Chef de l'Etat angolais s'est adressé à la presse, après l'inauguration du nouveau siège de l'Institut géologique d'Angola (IGEO), dont la mission est de fournir des informations géologiques crédibles à l'Etat, aux investisseurs et au monde universitaire.

Le Gouvernement portugais a nationalisé 71,73% du capital social d'Efacec, actuellement détenu par la femme d'affaires angolaise Isabel dos Santos, par le biais de Winterfell, qu'elle a acquis en 2015, une entreprise poursuivie en justice par les autorités angolaises.

La décision de nationaliser Efacec, une entreprise portugaise qui opère dans les secteurs de l'énergie, de l'ingénierie et de la mobilité, est fait suite à une "impasse d'actionnaires", générée par "Luanda Leaks".

Répondant si l'État angolais avait l'intention de défendre les intérêts d'Isabel dos Santos à l'étranger, le Président João Lourenço a seulement dit que "les États défendent toujours la justice, quels que soient les enjeux".

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.