Cote d'Ivoire: COVID-19/Stratégie de Gestion agile des effets - L'Agence CI PME instruit les TPE/PME ivoiriennes

interview

L'Agence Côte d'Ivoire Pme a instruit les Très petites entreprises (Tpe) et les Petites et moyennes entreprises (Pme) sur la « stratégie de gestion agile des effets de la Covid-19 par les Tpe/Pme ivoiriennes ».

La formation a été assurée par un banquier d'affaires international, Michel Kouassi et elle s'est s'articulée autour de la gestion des impacts, de la stratégie et de la trésorerie au cours de la Covid-19. Dans le cadre de la gestion des impacts de la Covid-19, l'expert a indiqué que les Tpe/Pme sont confrontées à de nombreux défis. Car la plupart des entreprises ont été affectées négativement par cette pandémie. La gestion des impacts de cette maladie suscite chez l'entrepreneur de nombreuses interrogations :

- Combien de temps avant que nous nous rétablissions, et que les choses reviennent à la normale reviendront-elles un jour à la normale ?

- Combien vais-je perdre avant de revenir à la rentabilité et ai-je les ressources pour durer ?

- Est-ce que les flux de trésorerie après la reprise me permettent de rembourser ce que j'emprunte pour survivre et encore obtenir un retour sur investissement ?

- Ai-je profité de tous les programmes du gouvernement ? Qu'est-ce qui est disponible et comment puis-je le savoir ?

- Y a-t-il des changements que je peux apporter à mon modèle d'affaire pour réduire mes pertes ou accélérer ma récupération ?

Toujours dans la gestion des impacts, il a rappelé les initiatives locales avec l'Agence Côte d'Ivoire Pme qui dispose de ressources et outils d'accompagnement aux Pme, le Guichet Cepici pour les allègements fiscaux et le Comité de gestion des fonds de soutien aux Pme pour ce qui concerne le financement et la garantie.

Pour M. Kouassi, les entrepreneurs en cette période de crise sanitaire devront procéder à un ajustement de leur plan d'affaire. Il leur a préconisé, entre autres, de restructurer leur structure organisationnelle, de réviser leurs prévisions financières plan marketing et de ventes. Aussi, leur a-t-il demandé de songer à un ajustement de leurs revenus et leurs dépenses. A l'en croire, les Tpe/Pme devront bâtir leur résilience sur la rentabilité. « Analysez votre performance financière en ayant une idée claire de la rentabilité de votre entreprise, afin de prendre de meilleures décisions opérationnelles et de la faire croître », a conseillé l'expert. Exemple de calcul de sa rentabilité. « TPE/PME fait un revenu de 100 000 FCFA en vendant 10 000 unités à 10 FCFA l'unité. Sa marge brute est de 65 % et ses coûts indirects, de 25 000 FCFA. Le seuil de rentabilité est déterminé comme suit :

- En FCFA: 25 000 FCFA / 65 % = 38 462 FCFA lorsque l'entreprise atteint ce montant de ventes, elle atteint son seuil de rentabilité.

- En unités vendues : 38 462 FCFA / 10 FCFA = 3 846 lorsque l'entreprise vend ce nombre d'unités, elle atteint son seuil de rentabilité ».

S'agissant de la gestion stratégique, l'expert a indiqué que cela passe par l'élaboration, l'exécution et l'évaluation d'un plan stratégique. Au niveau de l'élaboration, M. Kouassi dira : « Un Conseiller ou un consultant de l'Agence peut vous donner des conseils ou des suggestions quant au contenu, et à la clarté du plan ».

Pour l'exécution du plan stratégique, il a conseillé aux entrepreneurs de « communiquer clairement les exigences du plan d'action » en s'assurant que tout le monde comprend en quoi le plan sert la vision et la stratégie mises sur place.

« Développer des indicateurs financiers (profits, revenus et flux de trésorerie), ainsi que ceux liés aux objectifs des ventes (taux de conversion et de fidélisation), à l'efficacité opérationnelle (indice de création de valeur), à la sécurité au travail (heures perdues à cause des blessures) et à l'incidence environnementale (utilisation d'énergie) », a-t-il dit aux entrepreneurs afin de mieux évaluer leur plan stratégique.

En ce qui concerne la gestion des flux financiers au cours de la Covid-19, le consultant indépendant, Michel Kouassi a insisté sur l'analyse et la prise des mesures correctives pour réduire les effectifs et les dépenses d'exploitation. « Définir vos dépenses au fil du temps, vous donnant ainsi une idée de la façon dont se produisent vos sorties de fonds et y inclure vos obligations de prêt », a-t-il suggéré.

Source : Agence Côte d'Ivoire Pme

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.