Madagascar: Factures de la Jirama - Des comptoirs dédiés aux réclamations

Le Conseil d'Administration et la Direction Générale de la Jirama ont lancé une série de mesures pour corriger les distorsions sur les factures anormales et pour faciliter les paiements durant la période de crise sanitaire.

Les dirigeants de la Jirama renforcent les mesures facilitant la communication avec les clients victimes de hausses anormales de factures. Un accueil spécifique sont mis en place dans les six agences de la société à Antananarivo.

La Jirama essaie encore de corriger les erreurs d'index « commises délibérément par des employés mal intentionnés », qui ont causé des hausses anormales de factures. Hier, les représentants du Conseil d'Administration et de la Direction Générale de la société ont annoncé qu'un accueil spécifique sera en place pour traiter les doléances des usagers. « La Jirama réitère ses profondes excuses envers ses clients, pour les factures anormalement élevées que nous avons recensées suite aux investigations. Suite à la décision prise par le Conseil d'Administration, la Jirama prend les dispositifs pour renforcer, améliorer et accélérer le rapprochement avec les clients », a affirmé Solo Andriamanampisoa, PCA de la Jirama, lors d'une conférence de presse organisée au siège de la société à Ambohijatovo. Pour sa part, le DG Vonjy Andriamanga a indiqué que les kiosques seront disponibles à partir du 6 juillet au sein des six agences de la Jirama à Antananarivo, en plus de l'accueil dédié déjà opérationnel à Antanimena.

Cas attendus. Ces kiosques seront donc chargées de recevoir les doléances et requêtes des clients. « Ces réclamations seront étudiées afin de trouver une solution idoine. En outre, les clients ayant une hausse significative et inhabituelle de leurs factures peuvent, sans se justifier, demander un étalement du paiement jusqu'à 6 mois. Dans les cas d'erreurs d'index, la Jirama procèdera sur place à la correction de l'index, afin d'ajuster le vrai montant de la facture. Dans les cas d'autres anomalies, les clients ne paieront que le montant habituel et conviendront avec la société une solution pour y remédier, et retrouver la situation normale », ont expliqué les dirigeants de la Jirama.

Par ailleurs, ils ont noté que la facturation est déjà revenue à la normale avec une seule facture par mois, pour l'ensemble des usagers d'Antananarivo. Pour faciliter les paiements, la Jirama a élargi la date limite de paiement jusqu'à la fin du mois, au lieu de 10 jours, afin de répondre aux attentes exprimées par les usagers. Selon toujours les dirigeants de la société, la possibilité de report de paiement des factures, décidée par le président de la République, est toujours maintenue pendant la période de confinement. De ce fait, il n'y a pas de coupure pour factures impayées pendant cette période.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.