Madagascar: MIDIRAMA - Le régime face à une progression exponentielle de l'épidémie

Une nouvelle étape a été franchie dans la lutte contre le coronavirus avec l'augmentation du nombre de tests de dépistage après la mise en service d'un nouveau laboratoire d'analyse. Le chiffre du bilan quotidien présenté par le professeur Vololontiana Marie Danielle a donc reflété de manière plus véridique les conséquences de la propagation du Covid 19.

Depuis lundi dernier, le nombre des personnes contaminées et des décès a augmenté de manière spectaculaire. Mais dans le même temps, il y a des personnes guéries. Le village Voara qui est un nouveau centre d'accueil à Andohatapenaka ne désemplit pas. C'est un véritable rush qui a eu lieu depuis son ouverture. Une population inquiète se presse à l'entrée pour connaître son état de santé. Une organisation bien rodée a été mise en place pour recevoir ces centaines de Tananariviens inquiets. Mais la réalité qui s'est imposée, à savoir la propagation rapide du virus, a fait prendre conscience de la nécessité de bien respecter les consignes des autorités médicales.

Ces dernières ont pris leurs responsabilités et ont fait en sorte de calmer l'appréhension des citoyens, en leur rappelant que le respect des gestes barrière lors des sorties peuvent prémunir contre le danger de la contamination. Néanmoins, la période actuelle est particulièrement délicate et le pic de l'épidémie, selon les spécialistes, n'est pas encore atteint. La vie nationale continue malgré tout. La session parlementaire est sur le point de s'achever. L'adoption par les deux assemblées de la loi de finance rectificative devrait avoir lieu sans problème après l'acceptation par la chambre basse de l'amendement du Sénat. La semaine a été marquée par une série de disparitions. Le monde politique a été endeuillé après les décès de l'ancien premier ministre Emmanuel Rakotovahiny et du général Sylvain Rabotoarison et le milieu artistique par celui de Bakomanga, l'icône du « vakodrazana » malagasy.

Sur le front du Covid 19, les pays du continent américain sont maintenant impactés de plus en plus gravement. Les Etats-Unis sont la nation la plus touchée avec près de 50 000 contaminations par jour et 500 000 décès. L'Amérique de Trump est suivie de près par le Brésil de Bolsonaro. La Bolivie et l'Uruguay ne sont pas en reste. L'Europe semble avoir réussi son déconfinement malgré l'existence de certaines poches de contamination. C'est le cas de l'Allemagne ou de l'Espagne. Le Royaume-Uni est le pays européen le moins bien loti avec près de 44 000 cas de contamination. Les mesures de quarantaine appliquées envers les ressortissants des pays particuliers sont en train d'être levées.

Le président Donald Trump connaît l'une des baisses les plus graves de sa côte de popularité à cause de sa gestion catastrophique de la crise du coronavirus et de ses multiples bourdes. Son électorat de base commence à le lâcher. A cinq mois de l'élection présidentielle, son rival démocrate Joe Biden le devance largement dans les sondages.

En France, c'est un nouveau tournant qu'opère le président Emmanuel Macron dans son quinquennat. Il a accepté la démission d'Edouard Philippe et il a nommé dans la foulée le républicain Jean Castex.

La situation socio politique à Madagascar est de plus en plus délicate. On est maintenant arrivé à une étape décisive dans la lutte contre le Covid 19. La progression des cas de contamination fait penser que la gestion de l'épidémie va être de plus en plus difficile. Les mesures à prendre vont être délicates à faire respecter. Le régime est certes décidé à aller de l'avant, mais il doit cependant faire attentIon car il est en train de marcher sur des oeufs.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.