Madagascar: Protection des agents de santé - Les responsables de la mauvaise répartition des EPI à sanctionner

Le ministre de la Santé publique, le professeur Ahmad Ahmad, a déclaré, hier, que des mesures seront prises si les équipements de protection individuelle (EPI) distribués n'arrivent pas à leurs destinataires. « On ne peut pas le tolérer », souligne-t-il hier, lors de la rencontre avec les syndicats et les associations des agents de santé à Ambohidahy.

Le ministre lui-même a remarqué des anomalies dans la distribution de ces EPI. « Nous avons envoyé des moyens de protection au Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona cette semaine. J'ai demandé à des agents du service des Urgences de l'établissement s'ils les ont reçu, mais ils m'ont répondu qu'ils n'ont ni masques et ni blouses », relate-t-il.

Le ministère lance une nouvelle stratégie dans la protection des agents de santé et dans le dispatching des EPI. « Des responsables effectueront des contrôles inopinés. Il faut voir de près les responsables de la répartition de ces équipements, dans tous les hôpitaux de Madagascar. Si vous remarquez des anomalies, il faudra nous les signaler. Nous allons appliquer des sanctions», rajoute-t-il. Le professeur Ahmad Ahmad a, en outre, remarqué des problèmes d'organisation. « Lorsque vous avez des problèmes, il faut nous informer. Il a précisé que le chef de l'État, Andry Rajoelina, se soucie de la protection des agents de santé. «À chaque fois, il me demande des informations sur les EPI et le Covid-organics », renchérit le numéro un du ministère de la Santé publique.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.