Congo-Brazzaville: COVID-19 - Les peuples autochtones s'imprègnent des mesures barrières

Une campagne de sensibilisation de cette couche sociale pour éviter la propagation de la Covid-19 a débuté, il y a quelques jours, à Sibiti dans le département de la Lékoumou.

La direction générale de la population, du ministère en charge de la Santé, avec l'appui du Fonds des Nations unies pour la population a amorcé la sensibilisation des autochtones aux mesures barrières pour couper la chaîne de contamination à la Covid-19. « Le département de la Lekoumou est le deuxième qui regorge le plus d'autochtones, après celui de la Likouala. Mais, nous avons débuté la sensibilisation ici, parce que ce département est déjà touché par la pandémie », expliquent les experts sur le terrain.

Selon l'ethnologue et spécialiste de la population autochtone Aka, Sorel Eta, il est important d'édifier cette couche sociale sur la Covid-19, car sous d'autres cieux, notamment en Amérique latine, il y a ceux qui meurent de cette pandémie. Même si les autochtones sont à mesure d'apporter des solutions thérapeutiques à base de la pharmacopée, ils doivent avant tout prendre connaissance de la Covid-19 : symptômes, évolution... a-t-il poursuivi.

En dehors du département de la Lékoumou, avec plus de dix mille autochtones, il y a la Likouala qui détient le taux le plus élevé (environ quinze mille). La Sangha arrive en troisième position avec plus de sept mille. Les trois départements concentrent près de 80% des autochtones du pays. Il est donc utile que la sensibilisation à la Covid-19 en milieu autochtone s'élargisse dans les localités qui ne sont pas encore touchées. Le travail qui se fait déjà dans la Lekoumou montre que cette couche n'est pas en marge, leur droit d'accès à la santé n'est pas empiété.

Seulement, lors de la descente de sensibilisation à Sibiti, les équipes de la direction générale de la population, en guise de démonstration, ont fait porter les masques à usage unique aux autochtones. Visiblement, ce sont les masques alternatifs en tissu qui méritent d'être mis à leur disposition.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.