Sénégal: Hotel de ville de Dakar - La rénovation s'achève en novembre

Les équipes d'Eiffage Sénégal et de la municipalité de Dakar étaient en visite de chantier avant-hier, jeudi 2 juin pour s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de réhabilitation du bâtiment abritant l'hôtel de ville de Dakar. Les travaux qui ont démarré en février 2020, avancent et le chantier sera livré au mois d'octobre ou novembre prochain.

L'équipe municipale de Dakar pourra rejoindre son siège au mois d'octobre ou novembre prochain comme prévu. Les travaux de réhabilitation du bâtiment de l'hôtel de ville de Dakar assurés par l'entreprise Eiffage Sénégal et financés à hauteur de 800 millions de F Cfa par la municipalité, sont en état d'avancement. C'est le constat fait avant-hier, jeudi 2 juin au sortir d'une visite sur le chantier. «Ce que nous avons vu, nous satisfait pleinement parce que les travaux ont assez bien avancés.

La toiture est terminée. Donc, il n'y a pas de risque de dégâts avec les pluies qui arrivent», a déclaré la mairesse de la ville de Dakar, Soham El Wardini. Mieux, dit-elle, «en octobre ou novembre normalement, le chantier devrait être livré et je pense que ce sera possible parce que les travaux ont bien avancé». Prenant la parole, le directeur d'Eiffage Sénégal, Gerrard Sénac lui a emboité le pas. «Je suis heureux de voir un avancement positif», dira-t-il.

«UN PATRIMOINE HISTORIQUE NE DOIT PAS ETRE RASE»

En effet, si le bâtiment de l'hôtel de ville de Dakar est rénové, c'est parce que, précise Soham El Wardini, «un patrimoine historique ne doit pas être rasé». «Un bâtiment comme ça, on le rénove parce que ça fait partie de l'histoire du Sénégal et attire les touristes», a fait savoir le maire de Dakar. L'idée est donc, selon Gerrard Sénac, d'utiliser toutes les techniques modernes pour faire d'un bâtiment ancien, un bâtiment adapté à la vie de demain».

Pour l'architecte spécialisé en restauration des monuments historiques, le travail consiste à voir quel langage utilisé pour adapter l'usage avec les matériaux disponibles. «C'est un bâtiment réalisé dans les années 1910 qui correspond à une technique assez particulière. Cette technique a utilisé pour l'essentiel des matériaux nobles et ce qui a été réservé et conservé. Comme intervention nouvelle sur le bâtiment, il y'a eu une cage d'ascenseur qui a été réalisée, la climatisation centrale a été revue et redimensionnée pour les besoins de la salle de délibération», a-t-il fait savoir. Il ajoute que des éléments comme la sécurité incendie, l'accessibilité des personnes à mobilité réduite, la sécurité du bâtiment, ont été remis en norme sous les exigences du bureau de contrôle et de surveillance.

Selon Mamadou Berthet, la réhabilitation du bâtiment de l'hôtel de ville de Dakar s'est faite avec une main d'œuvre locale et tous les matériaux utilisés sont du pays. «La rénovation a aussi été une occasion de faire découvrir des métiers comme ceux qui font le carreau ciment et les jeunes menuisiers qui utilisent des techniques de mode d'assemblage ancien qui se perpétuent de cette façon-là», a-t-il tenu à préciser. Construit en 1914 sur une surface de 4500 m², le bâtiment de l'hôtel de ville de Dakar est à sa 3e rénovation après celles de 1963 et 1965. Pour une durée de 9 mois, le chantier a démarré en février 2020.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.