Ile Maurice: Dans le Sud, un père arrêté pour abus sexuels sur sa fille

Choc et consternation à Souillac. Un habitant de la région, âgé de 27 ans, a été placé en détention pour avoir fait visionner des films obscènes à sa fille de huit ans. Il l'aurait également agressée sexuellement.

La fillette s'est plainte à sa mère, âgée de 30 ans, jeudi après-midi. Elle a expliqué qu'il y a quelques semaines, elle se trouvait seule avec son père lorsque ce dernier l'aurait forcée à voir des images obscènes et il lui aurait fait subir des sévices.

Choquée, la trentenaire s'est rendue au poste de police de Souillac pour porter plainte. Mais, lorsqu'elle est rentrée, ses proches l'ont informée que le suspect a quitté les lieux avec ses enfants, dont un fils de quatre ans.

La mère en a informé la police. Une opération de recherche a été enclenchée par la Criminal Investigation Division de Souillac pour le retrouver.

Les enquêteurs ont contacté un ami du suspect à Mare-Tabac après avoir été informée qu'il s'y trouvait. Ce dernier a par la suite déposé les enfants à Rivière-du-Poste avant de partir. La police a tenté de le rattraper. En vain.

Le suspect s'est constitué prisonnier vendredi 3 juillet et a été arrêté. Auparavant, il aurait été lynché par son beau-frère et portait également des blessures au corps.

Le jeune est passé aux aveux. Il a raconté qu'il a abusé de sa fille jeudi, la nuit. Il était en colère contre sa concubine qui lui aurait fait des reproches.

Il a conduit ses enfants dans un endroit peu fréquenté dans la région et a abusé de son aînée de 8 ans, a-t-il confié. L'homme a ajouté qu'il comptait par la suite mettre fin à ses jours...

Les deux enfants ont été admis à l'hôpital Jawaharlal Nehru à Rose-Belle. L'enquête est menée par le sergent Cheetamun sous la supervision du chef inspecteur Fatehmamode et de l'assistant surintendant de police Baureck.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.