Soudan: Déclaration sur les négociations trilatérales entre le Soudan, l'Égypte et l'Éthiopie

Khartoum — Le ministère de l'Irrigation et des Ressources en eau a publié samedi une déclaration sur les négociations tripartites en cours entre l'Égypte, l'Éthiopie et le Soudan concernant le remplissage et l'exploitation du barrage de Renaissance.

Le communiqué a expliqué que les négociations trilatérales entre le Soudan, l'Égypte et l'Éthiopie se sont poursuivies samedi concernant le remplissage et l'exploitation du barrage de la Renaissance, sous les auspices de l'Afrique du Sud, l'actuel président de l'Union africaine, et en présence de représentants de le Conseil de l'Union africaine et des observateurs d'Afrique du Sud, des États-Unis et de l'Union européenne en plus de l'équipe d'experts de l'Union africaine.

Selon le communiqué, la séance de négociation a examiné les points de vue des trois pays sur les questions controversées, tant dans ses aspects juridiques que techniques, et les observations de chaque partie sur ce qui a été présenté par les deux autres parties.

La déclaration a indiqué que la délégation soudanaise a réaffirmé dans son traitement des questions juridiques sa demande à l'engagement de tout accord, et cela ne sera pas lié aux accords de partage de l'eau, soulignant la nécessité de convenir d'un mécanisme complet pour résoudre les différends sur l'accord.

Dans les aspects techniques, la déclaration reflétait le point de vue du Soudan selon lequel les divergences restantes sont limitées et qu'il est possible de parvenir à un accord à leur sujet, et que la conclusion d'un accord nécessite plus d'efforts et de volonté politique.

Le communiqué a annoncé que les réunions entre les trois parties se poursuivront dimanche grâce à des réunions bilatérales entre les trois États et l'équipe d'observateurs et d'experts.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.