Tunisie: Donia Benmiloud, directrice régionale pour l'Afrique du Nord de la DVV, à la Presse - «La Tunisie est une plateforme régionale pour l'éducation des adultes»

5 Juillet 2020
interview

Lorsque vous parlez de l'éducation des adultes avec elle, vous découvrez qu'il ne s'agit aucunement d'aider les adultes à apprendre à lire, à écrire et à compter, mais plutôt d'une structure flexible qui peut constituer le schéma d'un stage, ou d'un cycle et qui est applicable à tous les types de formation, des plus technologiques aux plus généralistes.

Il s'agit de Donia Benmiloud, directrice régionale pour l'Afrique du Nord de DVV International, qui nous parlera dans cette interview de ce programme destiné à accompagner le gouvernement tunisien, les ONG et les formateurs dans une nouvelle approche axée sur la création d'un système interdisciplinaire dans lequel l'apprentissage tout au long de la vie englobe non seulement l'acquisition de connaissances et de compétences, mais contribue aussi au développement de la communauté, à la promotion de la démocratie et au développement de l'économie locale. Interview dirigée par Habib Ben Salah sur la base d'informations publiées sur le site de DVV.

Comment présentez-vous DVV international aux Tunisiens ?

DVV International est l'Institut de coopération internationale de la Confédération allemande pour l'éducation des adultes. La DVV représente les intérêts des quelque 900 universités populaires et de leurs associations régionales, les plus grands prestataires d'offres de formation continue en Allemagne. Leader dans le secteur de l'éducation des adultes et de la coopération au développement, DVV International soutient l'apprentissage tout au long de la vie depuis cinquante ans dans le monde entier et apporte son aide à la création et la consolidation de structures durables d'éducation des jeunes et des adultes. Nous nous concevons en tant que partenaire spécialisé dans le dialogue avec les populations locales.

Dans ce but, nous coopérons avec plus de deux cents partenaires de la société civile, du secteur public et de la science dans plus de trente pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et d'Europe. Nos bureaux nationaux et régionaux organisent la coopération locale et régionale, et veillent à la qualité et à l'efficacité de nos interventions dans les pays partenaires. Notre travail est principalement axé sur les domaines suivants : alphabétisation et éducation de base, formation professionnelle, apprentissage global et interculturel, éducation à l'environnement et développement durable, migration et intégration, travail auprès des réfugiés, éducation sanitaire, prévention des conflits et éducation civique. DVV International finance ses activités grâce à des fonds du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ), du ministère fédéral des Affaires étrangères, de l'Union européenne et d'autres bailleurs de fonds.

Conjointement avec des associations nationales, régionales et mondiales d'éducation des adultes, l'Institut promeut des activités de lobbying et de plaidoyer en faveur du droit humain à l'éducation et de l'apprentissage tout au long de la vie. Ce faisant, nous nous situons dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU, de l'agenda mondial pour l'éducation (Education 2030) et des Conférences internationales de l'Unesco sur l'éducation des adultes (Confintea). DVV International soutient, aux plans européen et mondial, l'échange d'informations et l'interaction entre professionnels par le biais de conférences, de séminaires et de publications.

Vous êtes présents en Tunisie depuis 2019 avec un programme qui s'étale sur 3 ans. Quels sont les grands axes de ce programme ?

DVV International a commencé à intervenir en Tunisie en 2019 avec le lancement d'un projet de trois ans (2019-2021) intitulé :

« Éducation des adultes en Tunisie : promotion d'approches et structures multisectorielles » et financé par le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Le bureau de DVV International en Tunisie a été inauguré en mai 2019. Le ministère tunisien des Affaires sociales a mis sur pied une nouvelle stratégie d'alphabétisation, d'éducation non formelle et d'éducation des adultes (2017-2027) avec le soutien de l'Unesco. Partant des nécessités requises par la stratégie, le soutien de DVV International est axé sur la création d'un système interdisciplinaire dans lequel l'apprentissage tout au long de la vie englobe non seulement l'acquisition de connaissances et de compétences, mais contribue aussi au développement de la communauté, à la promotion de la démocratie et au développement de l'économie locale.

Cette collaboration a pour objectif la création d'un système intégré, intersectoriel et interinstitutionnel (mettant en présence des acteurs centralisés et décentralisés, gouvernementaux et non gouvernementaux, etc.), qui s'ouvrirait et se connecterait aux différents prestataires du secteur de l'éducation qui travaillent actuellement en solo, et ouvrirait l'accès à l'éducation à tous ceux qui en ont jusqu'à présent été exclus.

Ce projet est non seulement conforme à la stratégie de DVV International sur le continent africain, mais aussi à ce que les Objectifs de développement durable doivent permettre d'accomplir d'ici 2030, notamment en ce qui concerne l'ODD 4 qui cherche à assurer à tous l'accès à une éducation de qualité, inclusive, sur un pied d'égalité, et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie.DVV International doit opérer dans sept gouvernorats situés dans des zones périurbaines et rurales dans le Grand-Tunis (Ben Arous et La Manouba), dans le Nord-Ouest (Jendouba, Le Kef et Siliana) et dans le Centre-Ouest (Kairouan et Kasserine). Ces régions se caractérisent par des taux d'analphabétisme et de pauvreté élevés.

Qui sont vos partenaires ?

DVV International a commencé le projet en signant trois accords de partenariat stratégique avec le ministère des Affaires sociales, en tant que partenaire institutionnel et politique, avec l'Union nationale de la femme tunisienne, en tant qu'acteur essentiel dont les activités sont axées sur l'éducation et l'intégration socioéconomique des femmes, et avec l'ONG «Association de formation, d'emploi des femmes et des jeunes en milieu rural du Kef» (Afefjrk) qui soutient les femmes et les jeunes dans le domaine de l'éducation des jeunes et des adultes dans la région du Kef.

En quoi consiste l'aide que vous apportez à la Tunisie?

Les activités de DVV International en Tunisie sont essentiellement axées sur le renforcement de la collaboration, la coordination et les synergies entre les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux dans le secteur non formel de l'éducation des adultes, entre les acteurs publics, les acteurs universitaires et de la recherche, le secteur privé et la société civile. Elles se basent aussi sur le soutien du développement de lignes directrices conceptuelles pour la nouvelle stratégie d'éducation des adultes, l'examen des approches et méthodes d'enseignement et la création de capacités dans les différentes structures compétentes qui offrent des possibilités non formelles de s'instruire. Enfin, il apporte le soutien de la mise en œuvre de concepts et approches sur les territoires locaux, avec pour objectif principal d'intégrer la réforme du système d'éducation des adultes dans une approche holistique, axée sur les besoins, en proposant des prestations de qualité pour une éducation des adultes intégrée.

De ce fait, nous soutenons six centres d'éducation des adultes : trois d'entre eux sont gérés par le ministère des Affaires sociales et les trois autres par l'Union nationale de la femme tunisienne, et aidons à la création de l'université de Tunis pour l'apprentissage tout au long de la vie, initiée par le ministère des Affaires sociales; cette aide inclut des conseils dispensés par les universités populaires allemandes.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.