Algérie: La wilaya d'Alger célèbre le 58e anniversaire de l'indépendance pour renouveler le serment et s'attacher à la construction de Algérie nouvelle

Alger — Les participants aux festivités commémorant le 58e anniversaire de l'indépendance et de la jeunesse (5 juillet) ont été unanimes à affirmer que la fête cette année revêt un caractère singulier et exceptionnel avec la récupération des restes mortuaires des héros de la Résistance populaire contre l'occupation française et leur enterrement dans leur terre après 170 ans d'exil, ce qui constitue une occasion de renouveler le serment et de s'attacher à la construction d'une Algérie Nouvelle.

Intervenant lors des festivités organisées par les services de la wilaya d'Alger à l'occasion de la fête de l'indépendance et de la jeunesse, au cimetière des Chouhada "Cheraâba" dans la commune des Eucalyptus (sud de la capitale), le directeur des moudjahidine de la wilaya d'Alger, Hamou Tahar a indiqué que cette fête historique coïncide cette année avec le rapatriement des restes mortuaires des dirigeants et héros de la Résistance populaire après avoir été détenus pendant 170 au Musée de l'Homme, ce qui nous "permet de renouveler le serment avec les résistants, en s'attachant à l'Algérie et à son projet d'édification en faveur des nouvelles générations".

Il a ajouté que la période de la résistance populaire 'marque les premières réactions du peuple algérien à l'occupation française, menées par des héros munis de moyens artisanaux simples', suivies de soulèvements populaires, dont le plus culminant demeure les manifestations du 8 mai 1945 auxquelles le colonisateur français 'a répondu par les massacres, l'exil et la prison", ajoutant que c'est cette même journée qui a été "décrétée officiellement Journée de la mémoire nationale, ce qui confirme que l'Etat algérien a placé la mémoire nationale et sa préservation parmi ses priorités".

Pour sa part, Mahmoud Arbadji, responsable de l'histoire et du patrimoine à l'Organisation des moudjahidine de la wilaya d'Alger, a souligné que le 5 juillet se veut le symbole de la joie immense des Algériens le jour de l'annonce de l'indépendance après 130 ans d'occupation et "une occasion pour se remémorer les crimes coloniaux perpétrés par l'Organisation de l'armée secrète (OAS) contre les Algériens", en allusion à l'incendie de la bibliothèque universitaire d'Alger (BU) en juin 1962 et l'assassinat de civils dans plusieurs quartiers à Alger et dans d'autres villes.

La cérémonie de célébration du 58e anniversaire de l'indépendance et de la jeunesse, placée cette année sous le thème "Ensemble pour construire une Algérie nouvelle" a été organisée sous la supervision du secrétaire général de la wilaya d'Alger qui a représenté le Wali, Youcef Chorfa, en présence de walis délégués de Baraki et de Sidi M'hamed et nombre de moudjahidine et de jeunes scouts.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.