Congo-Kinshasa: Bientôt un choc frontal ?

Bientôt, un choc frontal. Sauf un dernier sursaut de maturité, il pourrait opposer des caciques du PPRD/FCC au Peuple congolais. Déjà, le cardinal F. Ambongo a prévenu que «les jours à venir seront difficiles», avant de demander «au peuple de se tenir en ordre de marche».

L'UDPS et alliés, les leaders de Lamuka ainsi que les associations de défense des droits humains promettent au peuple «un programme d'actions» de rue pour manifester leur opposition au «système PPRD/FCC basé sur des antivaleurs».

Ces jours-ci, pendant que les caciques du PPRD/FCC, obnubilés par une «majorité factice» au parlement, s'emploient à allumer l'incendie sans préalablement se rassurer d'en sortir tous vivants, les autres forces politiques et sociales élaborent des stratégies adaptées pour leur faire entendre raison. Un bras de fer qui rappelle les précédents.

Dotés d'une mémoire courte, les «ennemis intérieurs» de la kabilie, de par leurs provocations répétées, réveillent la mémoire des martyrs de la démocratie, morts assassinés par balles pour s'être vaillamment opposés à la tentative d'un 3ème mandat en faveur du président honoraire de la République.

Les morts, les disparus, les prisonniers et les exilés des années 2015 à 2018 ne sont pas prêts à baisser pavillon face à des individus qu'ils considèrent, à tort ou à raison, comme ennemis du Peuple.

Après la polémique née du traitement illicite de trois propositions de lois visant à restreindre l'indépendance de la justice, le nouveau casus belli n'est autre que l'audace de ces quelque 400 individus à vouloir donner des ordres à toute la République. Notamment, en nommant d'une façon cavalière un cadre de l'ancienne Céni pour présider la prochaine Centrale électorale.

De la même manière que le PPRD/FCC n'a pu offrir un 3ème mandat à son chef, il mordra également la poussière dans cette énième bataille.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.