Cote d'Ivoire: Derrière Henri Konan Bédié, les caciques du PDCI jouent des coudes pour la succession

Pourtant, ils ont majoritairement choisi de se ranger derrière leur chef, malgré son âge avancé de 86 ans. Car au-delà de la présidentielle, l'autre enjeu pour les cadres du PDCI, c'est leur avenir politique au sein du parti.

Quelque soit le score d'Henri Konan Bédié au scrutin présidentiel d'octobre, le PDCI subira nécessairement une restructuration. L'ex-chef d'État ivoirien se faisant vieillissant, les caciques se positionnent pour obtenir ou conserver une place de choix au sein du parti.

Par exemple, Maurice Kakou Guikahué, 69 ans, secrétaire exécutif, numéro 2 du parti, ami fidèle de 30 ans de Bédié. Pour celui qui « n'a pas de titre mais cumule tous les privilèges », affirme le politologue Sylvain N'Guessan, la gestion ultra-verticale au sein du PDCI en fait son successeur naturel à la présidence du parti.

Parmi les caciques quinquagénaires, on peut citer Kouadio Konan Bertin, dont la candidature à l'investiture a été rejetée cette semaine.

Un deuxième affront de la part du turbulent ex-député de Port-Bouët, qui s'était déjà présenté en indépendant à la présidentielle de 2015, et qui espère que son audace séduira les jeunes militants du vieux parti.

Il y a aussi les ex-ministres Jean-Louis Billon et Thierry Tanoh, déjà identifiés comme présidentiables. Pour l'analyste Sylvain N'Guessan, l'homme d'affaires Billon a de quoi devenir le principal bras financier du parti, et les qualifications du technocrate Tanoh jouent en sa faveur.

Dans ce « jeu de rôle à plusieurs cartes », les barons du PDCI se préparent à l'après-Bédié, et à écrire une nouvelle page de l'histoire de l'ancien parti unique.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.