Sénégal: Le pays se préoccupe de la réouverture de ses frontières avec l'UE

L'Union européenne a décidé de n'ouvrir ses frontières qu'à quinze pays, dont quatre du continent africain. Une liste dont est absent le Sénégal qui attend de savoir s'il sera inclus d'ici le 15 juillet, date de l'ouverture des frontières aériennes sénégalaises, fermées depuis plus de trois mois.

Seuls les voyageurs de quatre pays d'Afrique peuvent faire du tourisme en Europe depuis le 1er juillet 2020 : l'Algérie, le Maroc, la Tunisie et le Rwanda.

L'enjeu de l'ouverture des frontières entre le Sénégal et l'Union européenne fait beaucoup de bruit dans le pays, comme au Gabon.

Vendredi dernier 3 juillet, le ministre sénégalais des Affaires étrangères Amadou Bâ rencontrait l'ambassadrice de l'Union européenne au Sénégal, Irène Mingasson.

Cette rencontre a été organisée deux jours seulement après la décision de l'Union européenne d'ouvrir son espace aérien à quinze pays. Une liste dont est pour le moment exclu le Sénégal, qui compte bien en faire partie à l'avenir. Et il a sa chance.

Le Sénégal va appliquer « le principe de réciprocité à tous les États ayant pris des mesures à son encontre », ont averti les autorités.

L'ambassadrice européenne a bien rappelé dans le journal Le Quotidien : le Sénégal n'est pas « techniquement concerné » par cette décision, car cette liste est temporaire et seulement valable jusqu'au 15 juillet.

Et c'est justement le 15 juillet que le Sénégal envisage d'ouvrir son espace aérien. Tout se jouera donc à cette date : la liste sera revue et adaptée en fonction de la situation épidémiologique des pays.

En attendant, la délégation de l'Union européenne du Sénégal a demandé à rencontrer le ministre du tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr. La suite des discussions sur la réciprocité de la fermeture des frontières se fera donc mardi prochain 7juillet.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.