Congo-Kinshasa: Le lanceur d'alerte Claude Mianzuila détenu à Mbuji-Mayi

Ce consultant dénonce depuis l'arrivée au pouvoir de Felix Tshisekedi, il y a plus d'un an, des malversations commises à la Miba, la Société minière de Bakwanga, qui exploite les diamants du Grand Kasaï. il se triuve dans un cachot de la police de cette localité du Kasaï oriental.

Claude Mianzuila a pointé la disparition de dizaines de millions de dollars quand plusieurs des plus beaux diamants ont été remplacés par des pierres de moindre valeur. Des enquêtes ont été ouvertes, une partie de l'équipe dirigeante a été suspendue, mais le dossier semble stagner depuis.

Claude Mianzuila est accusé d'imputations dommageables par la femme du directeur financier de la Miba, récemment citée par la presse locale comme ayant cherché à faire disparaitre des documents de l'ordinateur de son mari bloqué à Kinshasa. Selon plusieurs sources, elle accuse Claude Mianzuila d'être à l'origine de cette information et qu'elle serait mensongère.

Pour l'avocat de Claude Mianzuila, l'arrestation de son client est plus qu'un mauvais signe, il y a une volonté affichée de faire oublier les malversations commises.

« Il y a une main noire derrière toute cette affaire. C'est visible même à l'oeil nu. Le directeur financier en question n'a pas porté plainte mais c'est sa femme qui ose le faire, alors M. Mianzuila est pour ces hauts cadres de la Miba un homme qui montre leurs faiblesses et cela ne doit pas les arranger. Donc il y a de l'acharnement autour de M. Mianzuila du fait qu'il parle, qu'il alerte la population sur la soustraction frauduleuse de subtsances minérales appartenant à la Miba, explique l'avocat qui conclut que « le silence de Mianzuila » pourrait arranger certains.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.