Sénégal: Matam - Du matériel d'irrigation aux femmes de Nguidjilone

Nguidjilone (Matam) — Le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural, Moussa Baldé a remis dimanche, aux femmes de Nguidjilone, une commune du département de Matam (nord), du matériel d'irrigation dans le contexte de la pandémie du coronavirus, a appris l'APS.

Le matériel est composé de 7 motoculteurs équipés d'accessoires pour différents types de travaux du sol, de 7 mini rizeries à traitement unique d'une capacité de 300 kg de paddy par heure, de 7 unités de production de céréales, d'aliments de bétail et de volailles et d'un groupe motopompe d'un débit de 400m3 heure.

Le ministre a également remis une enveloppe de 10 millions de francs CFA aux 8 groupements de femmes de Nguidjilone.

Moussa Baldé a expliqué que cet appui "entre dans le cadre du contexte de la pandémie du coronavirus où le président de la République Macky Sall a décidé d'octroyer gracieusement ce matériel d'irrigation qui était subventionné de 60% à 70%".

Il dit être "instruit" par le président Sall qui "veut moderniser l'agriculture et la rendre attractive pour la jeunesse du Sénégal et diminuer la pénibilité du travail pour les femmes".

"Son objectif est la souveraineté alimentaire, une agriculture moderne qui permet aux jeunes de ne pas traverser des monts et fleuves pour aller dans un autre pays", a dit-il.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.