Sénégal: Perturbations dans les cours et tribunaux - Le Sytjust, encore en grève pour 72 heures

Le bras de fer entre le Syndicat des travailleurs de la justice et la tutelle ministérielle n'a toujours encore trouvé d'issue heureuse. Pour cause, les travailleurs du secteur de la justice qui sont en mouvement d'humeur depuis une dizaine de jours, ont encore décrété 72 heures de grève à partir de ce lundi.

Le Bureau Exécutif National (BEN) du Syndicat des Travailleurs de la Justice (Sytjust) a de nouveau décrété un mot d'ordre de grève de 72 heures renouvelables couvrant les lundi 6, mardi 7 et mercredi 8 juillet 2020, selon une déclaration transmise à la presse.

Les travailleurs de la Justice dirigés par Me Boun Aya Diop disent poursuivre « la lutte contre l'impertinence historique du Ministre de la Justice, Monsieur Malick Sall qui, pour des considérations d'une fierté mal placée, essaie vainement de réprimer ce qu'il conçoit en toute subjectivité comme une outrecuidance de ceux qui ont osé le prendre à partie publiquement ».

Selon le Sytjust, « depuis trois semaines, Monsieur Malick Sall entretient une belligérance extrémiste à l'encontre des travailleurs de la Justice parce qu'il supporte mal les critiques publiques ».

Les travailleurs de la justice accusent également leur ministre de tutelle d'avoir mis en exergue « des considérations crypto personnelles sur les priorités de l'Etat ».

Et de s'être « détourné de son devoir de répondre aux interpellations du syndicat du service public de la Justice qui a dûment déposé un préavis de grève depuis le 6 février 2020 ».

Selon eux, c'est une démission du ministre Malick Sall face à ses responsabilités de Ministre de la Justice « dans une grave crise qui a pour conséquence un dysfonctionnement indescriptible du service public de la Justice».

Le Sytjust se dit par conséquent déterminé à faire mettre en œuvre les droits qu'il a acquis à travers d'âpres luttes et promet de faire bloc « comme un seul homme face aux tentatives de sabotage du Ministre de la Justice, des faucons du ministère de la Justice et des lobbies obscurs».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.