Cote d'Ivoire: Lutte contre le COVID-19 - 69 individus de diverses nationalités refoulés à Yendéré, frontière Côte d'Ivoire-Burkina

Soixante-trois (63) hommes et six (6) femmes de diverses nationalités ont été interpellés et refoulés à Yendéré, frontière Côte d'Ivoire-Burkina Faso le samedi 4 juillet 2020, par des éléments du commissariat de police mixte de Ouangolodougou dans le district de police de Korhogo.

C'est ce qui ressort de l'intervention du commissaire principal Bleu Charlemagne, porte-parole de la Police nationale, lors du point-presse quotidien du plan de riposte et d'actions gouvernementales ce dimanche 5 juillet 2020, au Plateau.

Selon lui, ces 69 personnes étaient en partance pour les villes de Guiglo, Biankouma, Soubré, d'Abidjan et plusieurs autres villes ivoiriennes. Elles contournaient les voies officielles d'accès à la Côte d'Ivoire.

Le commissaire principal Bleu Charlemagne a également indiqué que de façon constante, certains artistes s'adonneraient à des évènements publics au mépris des principes en vigueur sur les rassemblements, notamment le samedi 4 juillet, dans un quartier populaire de Yopougon.

Saisi, le préfet de police d'Abidjan a actionné le district de police compétent à l'effet d'y mettre fin et au besoin en interpeller les organisateurs.

Le lieu pour lui de rappeler les dernières décisions du Conseil national de sécurité tenu le 25 juin 2020, qui est revenu sur les mesures barrières, tant pour le grand Abidjan que dans les localités de San Pedro, Bouaké, Aboisso où l'on enregistre ces temps-ci, plus de 30 cas positifs au Covid-19.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.