Madagascar: Construction d'infrastructures publiques - « Imposez un prix plancher pour lutter contre la corruption », selon le député le Dr Andriambelosoa Heriniaina

Le député Andriambelosoa Naina veut instaurer une architecture de référence dans tous les districts.

L'Etat projette de construire de nombreuses infrastructures publiques comme les hôpitaux dans les districts ,afin d'offrir un service de proximité à toute la population, surtout celle résidant dans des zones reculées.

Les entrepreneurs opérant dans le secteur du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) sont ainsi sollicités. Ce grand projet présidentiel est loué par le député élu dans le district d'Avaradrano, le Dr Andriambelosoa Heriniaina. Toutefois, il a émis des recommandations. « Parlant entre autres, de la construction des hôpitaux, l'architecture de tous les bâtiments à construire devrait être identique et respectant les normes dans tous les districts comme c'est le cas de l'hôpital « Manara-penitra », qui a été mis en place dans les grandes villes de Madagascar. Et ce sera bien aménagé avec un espace vert aux alentours. Seules les dimensions de l'infrastructure peuvent varier d'un district à un autre. En outre, un prix plancher devrait être imposé par l'Etat dans le cadre des appels d'offres à lancer par l'Etat pour une meilleure transparence. Ce qui permettra entre temps de lutter contre la corruption », a-t-il avancé.

Architecture de référence. Et lui d'ajouter que ce prix plancher pourrait augmenter au fur et à mesure que les zones d'implantation sont plus éloignées en tenant compte du coût de transport des matériaux de construction de l'infrastructure. « L'objectif est d'avoir une architecture de référence qui embellit le site d'implantation et fera par la suite l'identité d'un district. Et s'agissant du secteur de la santé en particulier, le budget alloué à la construction des hôpitaux et au paiement des salaires des personnels soignants est déjà inscrit dans la Loi des Finances Rectificative. Les partenaires techniques et financiers apportent également leur appui. En effet, il s'avère important de mettre en place des infrastructures sanitaires surtout dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire appliqué par le gouvernement face à cette crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19 », d'après toujours les explications de ce parlementaire.

Viabilité. En outre, le député Andriambelosoa Heriniaina a évoqué qu'il faut instaurer des mesures d'accompagnement en faveur des personnels soignants qui sont appelés à prendre leurs postes dans les régions voire les districts les plus éloignés. En effet, « le plus grand souci des nouveaux médecins sortants de la Faculté, porte sur la viabilité de leur lieu d'affectation. On peut citer, entre autres, l'existence d'écoles sur place pour éduquer leurs enfants, leur équipement et le fonctionnement du nouvel établissement hospitalier installé ainsi que leur logement. Par ailleurs, il faut bien mobiliser les agents communautaires au niveau des fokontany surtout en cette période de pandémie de covid-19 pour qu'il y ait plus de sensibilisation à proximité de la population locale. C'est un moyen efficace dans le district d'Avaradrano », a conclu ce Parlementaire élu dans cette circonscription, qui est bel et bien en connaissance de cause en tant que médecin.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.