Madagascar: Décès - Odicas dépose le mic'

Odicas, un rappeur activiste et tôlier de la culture urbaine tananarivienne.

Le rap malagasy connaît des heures sombres actuellement avec le décès de Todisoa Razafimahatratra samedi. Une nouvelle qui a fait l'effet d'une bombe.

Décès d'un tôlier du rap tananarivien, Todisoa Razafimahatratra, connu sous le nom de scène d'Odicas ,est décédé samedi créant un grand émoi dans le milieu du rap national. Peu connu du grand public, mais respecté par les connaisseurs, le jeune homme était un activiste de ce genre musical. Il se trouvait souvent dans les coulisses des évènements hip hop de la Capitale. Il était aussi un bon soutien pour les jeunes artistes en herbe, leur montrant souvent la voie. Une qualité rarement vue dans le milieu de la musique malagasy où les ténors empêchent souvent les jeunes pousses de s'affirmer

Des noms d'artistes sont souvent cités comme n'hésitant pas à monopoliser des marchés ou des contrats internationaux pourtant ouverts à tous et à toutes. Odicas tenait toujours à vouloir faire avancer le rap tananarivien qui depuis ces dernières années commençait à se chercher. Manque d'inspiration, enfermement idéologique, maturation inachevée... Odicas se battait pour que le rap malagasy puisse s'émanciper de cette image sectaire parfois nauséabonde. Et en tant que rappeur, il prônait une musique consciente. Histoire de démontrer que la génération qui sera bientôt aux manœuvres dans le pays possède une vision, une posture mentale et une aspiration légitimes.

Il a ainsi beaucoup collaboré avec des rappeurs de toutes les générations. De ses collaborations sont nés des titres bouillonnants comme « Real-ity », « Ho mpandresy », « Aza tapenam-bava », etc... Dès l'annonce de son décès, les hommages de ses pairs ont plu. Des pointures du rap comme Skaiz, Ben J du groupe Da Hopp, Mijah la star de la variété, Teddy de Martiora Freedom... tout ce beau monde ont adressé un dernier message à Todisoa Razafimahatratra.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.