Maroc: Idiotorial - L'ovalie a son virus

"Sport est culture". Vraiment bizarre le sport. Et particulièrement le rugby! Pendant des années avec Lino Baco, qui a pratiqué le rugby au RUC, tout autant que Kadmiri Ken, les Yata, Nadir et Fahed et le grand Ali Bouhadar, pour ne citer que la légion des journalistes rugbymen, on a essayé de rapprocher les vues et concilier les gens de l'ovalie. Dont l'espace géographique s'est réduit chaque année davantage, depuis l'indépendance, tout autant que la philosophie de ce sport et son épisté.

Car ne l'oublions jamais, le rugby est considéré comme le sport le plus potable intellectuellement et exige un minimum de savoir pour tenir.

Sans intellectuels dans un sport et on osera dire tous les sports, il n'y a point de salut!

Et voilà le rugby national qui rejoint le basket dans des luttes intestines médiocres, sans que le ministère de tutelle ne soit encore parvenu à régler les problèmes des divisions, qui lèsent la discipline mais profitent à d'aucuns parasites. Au nom de la démocratie sportive!

Au rugby le mal a pour nom l'alternance orpheline.

Quant au virus, il ne disparaîtra pas de sitôt, tant qu'on ne lui aura pas trouvé de vaccin.

Alors il se confine et fait tout pour gagner du temps, quitte à ce que cet attentisme vienne à bout de la discipline elle-même.

Comme pour le basket!

La solution ?

Que le ministère s'assume, tout autant que le CNOM et impose une commission provisoire dans le cadre de la nouvelle loi, qui assouplit la vision "fasciste" (et c'est le cas de le rappeler !) de la substitution coercitive et indéterminée à une durée limitée.

Sinon on aura beau attendre, le président même rattrapé par l'âge et contesté à l'international ne pliera jamais l'échine. C'est que chez ces gens-là monsieur, on ne démissionne pas... pour l'honneur.

Comme du temps de la "3assabia" d'innovation Khaldoun. Mais c'est une autre histoire, au ministère du Sport, de la Jeunesse et de la Culture.

Le dirigeant doit être interpellé sur son taux de lecture et d'écriture, pas seulement comptable!

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.