Madagascar: Pandémie - Arrêt de l'enseignement dans la région Analamanga

La suspension de l'enseignement pour les classes d'examen a suscité un soulagement auprès des parents.

Les écoles dans toutes la région d'Analamanga seront fermées jusqu'au 20 juillet. C'est ce qui a été annoncé durant le conseil des ministres en date du 4 juillet. Ce qui implique que les activités d'enseignement, notamment pour les élèves en classes d'examen du 7e , de la classe de 3e et de la terminale seront suspendues à partir de cette semaine. Une décision qui a été prise par rapport l'augmentation des nombres de cas de coronavirus. Mais également de limiter la propagation du virus dans la capitale. Un soulagement pour certains parents.

« C'est une bonne décision vue que le nombre de cas des personnes infectées par cette maladie augmente. Avec le déplacement de l'école à la maison, le risque de contamination est multiplié », explique Hanitra, une mère de famille. Pour certains enseignants, le risque de perdre la concentration des élèves sera de plus en plus élevé. « Il est important de faire réviser les élèves à la maison afin de faire le point des connaissances acquises durant ces derniers mois de révision », avance un enseignant de 7e . Pour d'autres parents, la peur d'une année blanche se fait entendre.

Adaptation

« Avec l'arrêt de l'enseignement et la mise en place de cette décision, il faudra peut-être préciser les dates pour que les élèves et parents puissent se préparer moralement. On est toujours dans l'expectative jusqu'à présent », indique Fenohasina, mère d'un élève de 7e .

Par rapport aux dates d'examens, le conseil des ministres a indiqué que les dates des examens seront indiquées incessamment. Pour les écoles catholiques dans la région Analamanga par exemple, la réalisation des examens catholiques du CEPE, du BEPC et du baccalauréat catholique sera reportée et ajustée selon l'évolution de la situation. « Il est nécessaire de souligner que l'organisation des examens catholiques sera adaptée en fonction de cette décision prise en conseil des ministres. Si les dates des examens catholiques entrent dans la date du 4 juillet et le 20 juillet, elles seront reportées. Mais l'organisation est laissée aux soins des directeurs diocésiens », indique le Père Jules Ranaivoson, Directeur nationale de l'éducation catholique (DINEC).

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.