Ile Maurice: SDF, il est arrêté à tort puis libéré

Il a 33 ans et selon ses proches, a sombré dans la drogue. Et même s'il a épousé civilement une jeune femme originaire de l'Est et qu'il a des enfants avec celle-ci, cet homme, qui habitait autrefois Camp Raffia, Poste-de-Flacq, dort depuis quelques années maintenant à la belle étoile dans les rues de Flacq.

«Tou dimounn konn li, li tréné partou. Lapolis konn li bien. Nou finn fatigué koz ek li, pou dir li sanz li. Étant donné qu'il a déjà un casier judiciaire chargé, pas étonnant que les soupçons ont été dirigés, dans un premier temps vers lui», confie un de ses oncles, qui habite également à Poste-de-Flacq.

Toute cette histoire remonte au dimanche 21 juin. Une habitante de 7e mille, Triolet, porte plainte pour le vol de son portefeuille contenant Rs 4 800. Elle soutient face aux policiers que les faits se sont déroulés à l'arrière du marché de Flacq, à proximité d'une usine de textile. Quelques jours plus tard, la CID de Flacq procède à l'arrestation du SDF. Selon des sources policières, le suspect a catégoriquement nié les faits qui lui étaient reprochés mais avait été positivement identifié par la victime du vol...

Le même jour, il a comparu en cour de Flacq sous une charge de vol à l'arraché et a été reconduit en cellule policière où il a passé sept jours avant d'être relâché... Ce, après qu'un autre individu, intercepté à son domicile où une dose d'héroïne a été retrouvée en sa possession, a avoué être l'auteur de ce vol, au cours de son interrogatoire. Le SDF a alors été remis en liberté dans la foulée. Mais cette mésaventure ne l'a pas incité à changer de vie pour autant.

«Li rod lamerdman sa ! So papa inn fatigué koz ek li. Il lui a supplié de changer de vie, de fréquentation. Il n'écoute pas et aujourd'hui, il est stigmatisé, il doit faire face à toutes sortes de problèmes. Finalman, so papa in koup tou contact ek li», affirment les membres de la famille. Toutefois, il concède que ce qui lui est arrivé - par rapport à son arrestation - est une injustice. «Lapolis ti bizin fer so travay bien avan nek aret enn dimounn. Pa akoz li SDF ki bizin kondann li avan mem.» Et d'ajouter avec amerturme : «Nous l'apercevons souvent quand nous nous rendons à Flacq, à chaque fois, il promet qu'il ne sera pas à la rue pour longtemps. Mé enn travay li pa lé rodé.»

Pour l'oncle du trentenaire, la famille tentera une énième fois de le remettre sur le droit chemin, au moins pour ses enfants. «En espéran ki seki ki finn arivé, fer enn deklik dan so lavi, mem si linn abitié ek problem li....»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.