Angola: Gestion du COVID-19 - Trois ministres peut-être bientôt inquiétés par la justice

Le manque de masques au début et au plus fort de la crise sanitaire du Covid-19 peut-être enfin expliqué par la justice.

Neuf plaintes déposées devant la Cour de justice de la République ont enfin atterri sur le bureau du procureur général. C'est désormais au plus haut magistrat de la cour de cassation de décider ou non d'ouvrir une information judiciaire à l'encontre de trois ministres : l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, et ses deux ministres de la santé Agnès Buzyn et Olivier Véran.

Si information judiciaire il y a, la cour devra se prononcer sur le seul chef d'inculpation retenu, c'est-à-dire "abstention de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes". Ce qui peut valoir jusqu'à deux ans de prison et 30 000 euros d'amende.

En outre, la commission d'enquête parlementaire qui tente actuellement d'y voir clair sur la gestion de la pandémie devra probablement arrêter ses travaux ou du moins les restreindre.

Environ 90 plaintes ont été déposées depuis mars, seulement 9 ont été retenues pour l'heure, mais 33 restent encore à examiner. La Cour de justice de la République (CJR) est la seule instance en France habilitée à juger pénalement les ministres pour des actes accomplis dans l'exercice de leurs fonctions.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.