Angola: Des citoyens empêchés de franchir la frontière entre le pays et la Namibie

Ondjiva (Angola) — Deux cent quinze citoyens ont été empêchés de franchir illégalement la frontière entre l'Angola et la Namibie au cours des sept derniers jours, dans la province de Cunene, par la Police de gardes-frontières.

L'information a été fournie ce lundi, à la presse, à Ondjiva, par le porte-parole du commandement de la police nationale, l'intendant Nicolau Tuvecalela.

Selon Nicolau Tuvekalela, parmi les infracteurs, il y a 178 citoyens nationaux et 37 Namibiens. Il a indiqué que, pour tentative de violation de frontière, pour contrebande de marchandises et de carburant, dont les propriétaires sont en fuite, 40 cartons de crème, 35 boîtes d'anesthésie, 18 boîtes de vaccin contre la rage, 20 sacs d'oignon et 541 litres de carburant ont été saisis.

Le porte-parole a dit que six infractions fiscales avaient été enregistrées. Il a ajouté que le Commandement de la police nationale de Cunene a détenu 33 citoyens impliqués dans 39 crimes de nature différente, le même nombre par rapport à la période précédente.

Dans le cadre des accidents de la route, il y a eu sept accidents de la route, faisant un mort et six blessés, survenus dans les municipalités de Cuanhama, Namacunde et Cuvelai. La province de Cunene partage 460 kilomètres, dont 340 terrestre et 120 fluviale de frontière de la République de Namibie.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.