Tunisie: Candidats au baccalauréat - N'épargner aucun effort pour franchir le Rubicon

6 Juillet 2020

Dans deux jours, les candidats au baccalauréat vont passer les examens de la session principale. Comment ont-ils vécu la reprise présentielle des cours du troisième trimestre, qui a duré un mois (du 28 mai au 24 juin) ? Comment se sont-ils préparés pour le jour J ? Quelles sont leurs appréciations quant aux cours dispensés via le net et lors de la reprise officielle des cours durant laquelle les candidats ont pu terminer le programme scolaire du troisième trimestre ? Nous avons collecté quelques témoignages de candidats, qui nous ont parlé de la reprise, de la période de révision, de leur état psychologique... Témoignages...

Nouha Gaâloul est une candidate inscrite en section sciences.Elle poursuit ses études dans un établissement sis à Khnis. En pleine période de révision, cette candidate nous a avoué que, pour elle, la période du confinement était une vraie occasion pour se rattraper et réviser les mathématiques, une matière de base qu'elle a ratée pendant le premier et le second trimestre. «Pour moi, et contrairement à plusieurs autres, j'ai pu profiter de la rupture des cours à cause de la pandémie pour bien réviser et revoir le programme des mathématiques qu'on a vu en classe malgré que je n'avais pas la certitude qu'on allait passer l'examen final cette année», explique la future bachelière.

On devrait redoubler d'effort pour décrocher le bac

Et de renchérir : « Quant à la reprise des cours qui s'est déroulée au cours du mois dernier pour réviser tout le programme du dernier trimestre, elle ne nous a pas permis d'achever les chapitres du troisième trimestre ! Pourtant, nos professeurs ont redoublé d'effort pour achever le programme et nous aider, nous les élèves, à bien nous préparer pour l'épreuve finale. Certainement, les conditions dans lesquelles nous allons passer les examens sont difficiles, vu la pression, le stress, notre état psychologique, qui n'est pas au top parfois, auquel s'ajoute la chaleur suffocante, ne nous empêchent pas de nous accrocher pour réussir le concours. Je suis un peu stressée, mais grâce à mes professeurs, à ma famille qui me supportent et me soutiennent, je me sens plus confiante et optimiste quant au déroulement des examens et des épreuves ».

Il est à préciser que les futurs bacheliers ont bénéficié d'un suivi pédagogique pendant toute la période de confinement qui les a aidés à bien assimiler certains cours du deuxième trimestre alors que la reprise des cours présentiels a été consacrée pour assimiler le reste du programme, avec un rythme plus ou moins accéléré : les élèves ont dû assister chaque jour, durant tout le mois de juin, de 8h00 à 14h00.

Une année et des conditions exceptionnelles

Quant à Isra Abdallah , candidate au bac, section économie-gestion, dans un lycée à Menzel Nour, elle nous a précisé que la période du confinement a été stressante pour elle, contrairement à Nouha, car elle ne voyait pas clair, ne savait pas si elle allait passer son bac ou pas, ce qui l'a perturbée psychologiquement et l'a poussée à fournir des efforts énormes pour pouvoir se rattraper durant la période de la reprise. « Nous avons bénéficié seulement de deux semaines de révision pour revoir tout le programme de l'année scolaire.

Cette situation que nous sommes en train de vivre, nous les futurs bacheliers, a affecté notre psychologie et nous a poussés à nous efforcer pour avoir le moral au top sans nous épuiser. Nous sommes bien rassurés quant aux conditions du déroulement de l'examen, à savoir le protocole sanitaire qui a été mis en place dans notre lycée pour assurer la sécurité de tout le monde. Quant à moi, j'ai parfois le moral au top, d'autres fois en baisse à cause du stress malgré que la reprise des cours nous a permis de tout réviser et de tout comprendre.

A vrai dire, la période de révision ne va pas nous permettre de tout réviser, surtout en ce qui concerne les matières de base, mais je ne baisserai pas les bras, je n'épargnerai aucun effort pour décrocher mon diplôme de baccalauréat cette année », témoigne l'élève. A noter que les futurs bacheliers entameront leur premier examen le 8 juillet prochain.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.