Cameroun: Centre - Un nouveau sous-préfet en poste

Dans le strict respect des mesures-barrières édictées par le président de la République et mises en œuvre par le gouvernement, les populations de l'arrondissement d'Akoéman ont se mobiliser, vendredi, 26 juin dernier, pour venir accueillir leur nouveau sous préfet et dire au revoir à son prédécesseur.

C'était au cours d'une cérémonie de prise de commandement présidée par le préfet Pierre-René Songa à la place des fêtes d'Akoéman. Dans son allocution de circonstance, le patron du département du Nyong-et-So'o, au nom du chef de l'Etat, a souligné toute l'importance que revêt le décret du 10 juin 2020 illustrant le choix présidentiel en la personne de Stéphane Moussango, secrétaire d'administration aux états de service, certes jeunes, mais déjà denses et riches. « Votre action prioritaire sera axée sur la lutte contre la pandémie mortelle du Coronavirus », a souligné, avec force, le préfet. Il s'agit alors, va-t-il détailler, de faire respecter le port obligatoire du masque facial et le lavage régulier des mains avec de l'eau coulante et du savon.

Les recommandations du préfet ont également porté sur les volets sécuritaires et de maintien de l'ordre. Ainsi, au plan politique Stéphane Moussango, né le 17 janvier 1983 à Yaoundé, devra travailler pour que règne un climat de cohabitation pacifique, tout en accompagnant Elections Cameroon à la révision des listes électorales ; à préserver, au plan administratif, le bon fonctionnement des services publics et maintenir un bon climat de collaboration avec la chefferie traditionnelle. L'action du sous-préfet devra aussi s'étendre aux plans économiques et social, par l'encouragement des populations et des élites au travail de la terre et la création des richesses, et s'attaquer à l'oisiveté et la consommation des stupéfiants. Aux populations, le préfet a demandé qu'elles soient exemplaires dans la lutte contre le Coronavirus et actrices de développement.

La suite de la cérémonie a porté sur le rituel de prise de commandement. Stéphane Moussango devenait alors, très officiellement, sous-préfet de l'arrondissement d'Akoéman, en remplacement de Théodore Bassanguen, admis à faire valoir ses droits à la retraite après 33 ans et sept mois de bons et loyaux services rendus à la Nation. Il aura passé, du 26 septembre 2017 au 26 juin 2020, 33 mois qualifiés de « remarquables » par le maire Joseph Mbarga Mbida, surtout au niveau de

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.