Afrique: COVID-19 - La CAF et ses partenaires militent pour la sécurité sanitaire des acteurs

Au cours d'une réunion de réflexion sur l'impact de la Covid-19 sur le football africain, tenue en visioconférence, le 2 juillet dernier, la Confédération africaine de football (CAF), la Fédération internationale de football association (Fifa), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Sports Ground Safety Authority (SGSA) ont fait des propositions susceptibles de renforcer la sécurité sanitaire des acteurs du football continental.

Ces différentes structures ont, en effet, mis l'accent sur l'intégration de la santé et de la sécurité en tant qu'éléments fondamentaux à prendre en compte pour effectuer la reprise des activités de football sur le continent. Les participants à cette vidéoconférence, qui s'est déroulée en présence des officiers de sécurité et de sûreté des différentes associations membres et de la CAF, ont souligné l'importance de travailler en collaboration avec des organismes d'État tels que le ministère de la Santé et des unités de contrôle des maladies diverses pour orienter l'organisation d'activités sportives dans des conditions optimales.

« Cette réunion est la deuxième de ce type tenue par la CAF depuis que la pandémie de Covid-19 a bloqué toutes les activités de football sur le continent africain. Il est important de partager les expériences et de discuter avec nos homologues et parties prenantes de tous les coins du globe, et d'affiner les solutions basées sur une perspective africaine », a expliqué le secrétaire général par intérim de la CAF, Abdelmounaim Bah.

De son côté, Helmut Spahn, directeur de la sécurité de la FIFA, a indiqué que le cadre réglementaire défini par la FIFA pour guider les associations membres sur le redémarrage des activités sportives, en particulier le football, est déjà prêt.

Au nom de l'OMS, Maurizio Barbeschi, conseiller spécial du directeur exécutif des urgences sanitaires de cette institution, a présenté un aperçu régional de l'état de la Covid-19 en Afrique avant d'étaler les lignes directrices qui devront guider les sportifs et les officiels.

« Après la reprise de la Premier League en Angleterre, Ken Scott, chef de l'inspection à la SGSA, a développé les compétences et les techniques adoptées pour l'organisation de championnats, notamment l'organisation de matchs de première division ou amateurs à huis clos, tout en expliquant les mesures mises en place pour le retour progressif des fans qui pourraient être déployés par les associations membres africaines », rapporte le site de la CAF.

Comme Maurizio Barbeschi, Samson Adamu, directeur des compétitions de la CAF, a également présenté un exposé sur la reprogrammation des tournois continentaux et leur impact sur la sûreté et la sécurité des principaux intervenants, tandis que le Dr Emeruwa est revenu sur les restrictions et la sécurité sur le continent. Notons que la CAF continuera de travailler avec toutes les parties prenantes pour évaluer la situation sur le continent et sera également disponible pour fournir des conseils où et quand cela sera nécessaire. Cet échange arrive juste après la publication par la plus haute institution du football africain d'un document de vingt-neuf pages qui présente des directives qui guideront les associations membres sur le redémarrage des activités du football sur le continent.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.