Cameroun: « Nous voulons une équipe indomptable »

interview

Yves Clément Arroga, entraîneur national des Lions A'.

Après l'annonce de la tenue du CHAN en janvier 2020, êtes-vous un entraîneur soulagé ?

Mieux, je suis satisfait à l'annonce des dates du CHAN 2021 par la CAF. On attendait une date précise de la compétition afin de pouvoir faire les programmations. Dans un contexte marqué par la pandémie du Covid-19, nous allons organiser la préparation en tenant compte de son existence. Automatiquement, tous les joueurs convoqués passeront des tests pour s'assurer qu'ils sont indemnes de ce virus qui sème la panique dans le monde. Nous allons rester à distance pour que tous ces joueurs soient protégés et qu'il y ait un minimum de sécurité afin que le virus n'entre pas dans le groupe.

Comment comptez-vous organiser la préparation de vos poulains là ?

En suspendant la dernière phase de la préparation à cause du coronavirus, nous leur avons donné un travail athlétique à suivre de façon individuelle et un entraînement invisible. Ça veut dire que chaque joueur doit travailler individuellement et essayer de garder la forme. Quand nous allons lancer les nouvelles convocations, que ces joueurs nous reviennent véritablement en forme et que nous puissions retrouver ce potentiel qu'ils avaient avant. C'est difficile parce que vous faites un travail où il n'y a pas un coach qui vous assiste. Je comprends un peu ces joueurs. Mais leur responsabilité est de rester en forme. Voilà comment nous comptons avoir tous ces joueurs au top.

Sur quoi mettrez-vous l'accent particulièrement dans cette préparation ?

Nous allons réviser tout ce que nous avons fait avant. Lors du dernier regroupement, il était question de mettre l'accent sur les actions offensives. Nous allons donc travailler énormément dessus. Vous avez vu qu'on a joué des matches amicaux aux scores étriqués. Ça veut dire qu'il faut trouver ces attaquants, meilleurs buteurs dans leurs clubs, qui puissent marquer autant de buts possibles. Au cours de cette préparation donc, nous espérons avoir un potentiel d'attaquants qui marquent autant de buts possibles, avoir un milieu de terrain dynamique, qui puisse fournir des possibilités aux attaquants, avoir une défense solide qui ne permet pas à l'adversaire de pouvoir pénétrer dans notre retranchement arrière. Nous voulons avoir une équipe dynamique, indomptable.

Y a-t-il des chances que de nouveaux joueurs intègrent l'effectif ?

Tout à fait. Les portes de la sélection sont ouvertes à tous les meilleurs Camerounais capables de défendre notre pays. Je recherche donc les meilleurs. Beaucoup seront appelés et il y aura peu d'élus. Nous n'avons que 23 places. Ils devront donc nous démontrer de quoi ils sont capables autant lors des entraînements que pendant les matches amicaux. A cet effet, nous allons chercher les Sparring Partners qui développent un jeu similaire à celui de nos adversaires. Sur ce volet, nous allons travailler intensément avec la coordination des sélections, la Fécafoot et le ministère des Sports pour peaufiner un calendrier de ces rencontres.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.