Congo-Brazzaville: Diables rouges - Le nouveau programme du Chan va redistribuer les cartes

La reprogrammation de la 6e édition du Championnat d'Afrique des nations (Chan), en janvier 2021 au Cameroun, donnera à coup sûr une marge de manœuvre conséquente au staff technique des Diables rouges pour bâtir une équipe à la taille des ambitions fixées.

Initialement prévu du 4 au 25 avril 2020, le Chan du Cameroun a été repoussé pour quelques mois à cause de la pandémie du coronavirus. Tous les ingrédients étaient pourtant réunis pour que la fête des joueurs évoluant dans leurs pays respectifs soit belle, en témoigne le tirage au sort effectué et le calendrier publié en amont. Les Diables rouges du Congo vont négocier leur billet pour le second tour en affrontant respectivement les Léopards de la République démocratique du Congo avant d'en découdre avec le Mena du Niger et les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye.

Les Congolais vont dans cette compétition essayer au Cameroun de franchir un palier, c'est-à-dire se qualifier pour la première fois de leur histoire pour les demi-finales du Chan après avoir échoué lors de la dernière, en quarts de finale. Peu avant l'arrêt des compétitions, Barthélémy Ngatsono, le sélectionneur des locaux, assurait le 11 mars que les Diables rouges étaient fin prêts pour le Chan. Mais la crise sanitaire a visiblement tout remis en cause. Il est aujourd'hui difficile de prouver que les joueurs présélectionnés par lui ont pu jusqu'à présent garder la forme qui était la leur malgré l'arrêt des compétitions.

Le délai supplémentaire accordé pour préparer la compétition servira à résoudre un problème qui taraudait l'esprit des dirigeants de la Fédération congolaise de football : le manque d'efficacité devant les buts. Les attaquants des Diables rouges n'avaient pas séduit durant toute la phase de préparation. Les Congolais , faut-il le rappeler, avaient disputé deux matches lors du tournoi Tifoco en RDC, un autre match à Brazzaville contre le Cameroun et un autre encore à Kigali face au Rwanda. Sur les quatre rencontres, ils n'ont inscrit que deux buts. Insuffisant.

Les places de la sélection pourraient être plus chères que prévues

La Ligne d'attaque est le secteur sur lequel Barthélémy Ngatsono devrait insister pendant la reprise des compétitions, afin de retrouver l'attaquant tant souhaité qui figurera dans la liste définitive des 23 joueurs qui vont disputer la compétition en janvier. « Nous avons joué tous les matches à fond de la première à la quatre vingt-dixième minute. Le seul point négatif est l'attaque. C'est sur ce secteur que nous allons nous attéler. La relation milieu-attaque n'était pas trop mal aussi, parce que nous nous créons les occasions de buts. Mais il faut les marquer. On va travailler dessus pour que nous soyons sereins au Cameroun », avait-il constaté avant l'annonce du report du Chan. Il avait d'ailleurs répété le même discours au terme de la rencontre Congo-Cameroun 1-1 à Kintélé.

Le ministre des Sports et de l'Education physique qui veut que le Congo réédite l'exploit de Yaoundé 72 avait, lui aussi, au cours d'une réunion, interpellé le staff technique sur l'absence d'un véritable renard chez les Diables rouges locaux. Hugues Ngouélondélé avait démontré, le 6 mars, qu'une équipe qui ne marque pas ne peut pas gagner. A quelque chose malheur est bon. Le report donne ainsi la possibilité aux sélectionneurs de corriger toutes faiblesses offensives et défensives constatées lors de différents matches de préparation. Outre le traditionnel stage de préparation réservé aux sélectionnés, l'organisation à temps d'un nouveau championnat national quand le gouvernement va autoriser la reprise des sports collectifs permettra, pendant les mois qui restent, de créer une émulation entre les joueurs qui étaient jadis présélectionnés et ceux qui ne l'étaient pas.

D'ailleurs, le staff technique ne va pas se lasser à observer d'autres joueurs en vue de donner la chance à tout le monde surtout dans le secteur tant décrié où même les attaquants à court de forme la saison dernière vont travailler d'arrache -pied pour se postuler et répondre à la logique selon laquelle la sélection veut dire les joueurs en forme du moment. La réalité sera la même dans les autres secteurs (gardiens de buts, défenseurs, milieux du terrain). Brefs les places pour aller au Chan vont être chères. Et il n'est pas exclu que les nouvelles figures apparaissent dans la sélection du Chan. Comme dans la plupart des cas, le report de la compétition peut faire de nombreux heureux tout comme des malheureux.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.