Cameroun: Direction technique nationale - La remise à niveau

Une vingtaine d'experts a récemment relifté le document de politique technique nationale de football.

Du 24 au 26 juin 2020 s'est tenue dans la salle de conférences de la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) un séminaire relatif à la refonte des contenus des cours de formation des cadres techniques et d'amendement du document politique technique nationale. Avec en ligne de mire une Dtn plus efficace et moderne. Au Cameroun, il n'est pas rare de rencontrer des entraîneurs qui ne sachent pas faire une programmation, voire observer un match. Ils présentent des lacunes en informatique.

C'est donc pour corriger tous ces manquements que 18 experts de diverses spécialisations ont animé ces moments. On citera pêle-mêle les domaines suivants : l'entraînement, la physiologie et la pédagogie de l'effort, la psychologie du sport, la préparation athlétique, la traumatologie et premiers secours, la nutrition et la diététique sportive, la méthodologie du projet sportif, l'anatomie et la biomécanique, sans oublier les lois de jeu et la dimension statistique du football.

« Les travaux se sont très bien passés. On a eu la chance d'avoir un ensemble d'experts qui ont fait leurs preuves. Les textes ont été revus à fond. Il était question de nous arrimer à la norme moderne parce que les anciens textes ils ont fait leur temps », a confié Narcisse Tinkeu, l'un des participants à cet atelier de réflexion.

Sanctionnant les travaux, le communiqué final a indiqué que les experts ont amendé le document de politique technique national et procédé à la refonte des contenus de cours de formation des études de cadre et des entraîneurs de football au Cameroun. Pour un meilleur suivi, un comité ad hoc de sept experts chargé de la mise en forme de ces documents a été mis sur pied. Pour le reste, il a été recommandé la création d'une bibliothèque et la valorisation du métier d'analyste vidéo à la DTN.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.