Ile Maurice: Cour de Curepipe - Olesya Paradis réclame des documents sur l'ancien membre de l'ICTA, Kaushik Jadunundun

Elle ne se laissera pas faire. Après avoir, par le biais de son homme de loi, Sanjeev Teeluckdharry, réclamé la radiation de l'accusation qui pèse sur elle pour violation de l'Information and Communication Technologies Act (ICTA), elle demande en ce 6 juillet la divulgation de documents portant sur l'ex membre du conseil de l'ICTA, Kaushik Jadunundun.

C'était lors de la comparution de la tarologue Olesya Pydannah, plus connue sous le nom d'Olesya Paradis, devant la cour de district de Curepipe que cette dernière demande une copie des instructions qu'aurait données Kaushik Jadunundun aux enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID) et à l'inspecteur Robin Bundhoo de la Cybercrime Unit pour procéder à son arrestation.

Cela, parce qu'elle évoque qu'un membre de l'ICTA l'avait publiquement menacée et avait, dans une vidéo, affirmé qu'il ferait en sorte qu'elle soit placée en état d'arrestation. D'où sa demande sur ladite communication. La suspecte souhaiterait aussi avoir en sa possession les relevés téléphoniques datant du 19 mars au 18 avril 2020 de cet ancien membre.

Elle va plus loin en demandant en cour l'accès à tous les mémos officiels émis par différentes autorités dont la police et le State Law Office pour objecter à sa remise en liberté alors qu'aucune objection ne fut émise pour Kaushik Jadunundun. Ce dernier avait aussi été placé en état d'arrestation samedi le 18 avril et avait recouvré la liberté conditionnelle le lendemain.

Pour rappel, il est reproché à la tarologue d'avoir fait un «live» de deux heures sur Facebook, le 19 mars, intitulé «Special live corona with Olesya Paradis». Dans la vidéo, elle insinuait qu'il y avait une centaine personnes infectées par le coronavirus à Maurice.

Me Sanjeev Teeluckdharry souhaite avoir tous ces documents pour pouvoir débattre la motion de radiation d'accusation fixée pour le 3 août.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.