Sénégal: Soum, la commune expose son attrait touristique non exploité

6 Juillet 2020

Soum. Située à 175 km de Dakar et moins d'une trentaine de Fatick et à 3 km de Foundougne, la commune de Soum renferme un riche potentiel touristique inexploité.

Le maire de la ville, Moustapha Ngor Léon Diop, nous décrit les opportunités qui peuvent s'offrir à ce secteur du tourisme dont on sait la région du Sine Saloum est citée en exemple. Selon lui, «nous avons un espace vierge avec une diversité culturelle sans commune mesure ». Pour donner une idée de ce potentiel, Moustapha Ngor Léon Diop fait noter d'ailleurs que, «la réalisation du pont entre la localité de Soum et de l'île de Baouth, pourrait constituer une ouverture vers les îles du Gandoul et entraînerait sans nul doute une floraison de réceptifs hôteliers dans cette partie vierge. Il s'y ajoute que la zone est riche de son potentiel environnemental et culturel sans compter ses nombreux puits de sel et son baobab sacré (Ngar Diam)».

La ville de Soum occupe une position stratégique d'être au Sud de la rive droite du Delta du Saloum, ce riche patrimoine qui constitue un véritable attrait touristique de la destination du Sine Saloum. Cependant, ajoute Moustapha Ngor Léon Diop, « la ville de Soum souffre énormément de son manque d'infrastructures. Aussi bien au plan routier, qu'énergétique et aussi l'hydraulique. L'accès y est très difficile surtout en période hivernale. Le manque d'eau potable y est récurrent. Le forage en panne depuis très longtemps a motivé la promesse non encore tenue de transfèrement d'eau potable et il s'y ajoute la défectuosité du réseau d'adduction qui fait que la capacité est insuffisante.

La boucle du Log non encore achevée

La route Foundougne-Soum-Mbassis-Mbam : (17,700 km), dénommée «Boucle du Log» peine toujours à être achevée souligne l'Edile de Soum. «Les travaux de cette piste latéritique ont été entamés en 2013 par l'Ageroute avec l'entreprise «ICON'S» mais jusqu'à présent ils sont inachevés. Et le comble c'est que la piste fait et continue de faire des victimes par accident. Les populations ont longtemps patienté, 7 ans déjà, pour voir le bout du tunnel mais rien pour un chantier qui pouvait même être transformé en bitume».

Par ailleurs, les axes Soum-Baouth, (5,5km), Soum-Fessesse, (3km), Soum-Sap, (5,5km), Soum-Djilor, (20km) font l'objet de doléances principales des populations de Soum. Le maire Moustapha Ngor Léon Diop y ajoute également la réalisation d'une voirie urbaine de 7km et la réalisation du pont qui relie Soum a l'île de Baouth qui permettra un désenclavement de certaines îles qui pourraient accueillir des véhicules et favoriser un rapprochement entre les populations riveraines du continent et la partie insulaire. Et ainsi, avec la réalisation de réceptifs, le tourisme pourrait rendre non seulement attractive et moderne la ville mais aussi et surtout, contribuer au développement économique et social de Soum.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.