Sénégal: Accusé de meurtre - M. Sy retourne en prison pour le même délit

6 Juillet 2020

Gracié en avril dernier par le Président de la République, M. Sy alias «Assassin» a récidivé. Dans la nuit du vendredi au samedi dernier, il est suspecté d'avoir tué P. M. Kanouté au quartier Hlm. Arrêté à la gare routière des Baux Maraîchers pour meurtre, M. Sy est en garde à vue à la Sûreté urbaine (Su) de Dakar.

Les éléments de la Sûreté urbaine (Su) de Dakar des commissariats des Hlm, de la Médina et du Point E ont combiné leurs efforts pour mettre la main sur un suspect surnommé «Assassin». Il est accusé d'avoir ôté la vie à P. M. Kanouté à coups de couteau, dont l'un a perforé un œil de la victime, Quelques heures après, M. Sy s'est rendu à la gare routière des Baux Maraîchers où les policiers, grâce à la géolocalisation de son téléphone, ont pu le trouver tranquillement assis dans un véhicule de transport en commun, à destination de Kaolack. L'intention du suspect était de se rendre en Gambie où habite son épouse.

Selon nos informations, «Assassin» qui avait tué un jeune homme en 2013, a été arrêté par le commissariat des Parcelles Assainies, dirigé à l'époque par l'actuel commissaire central de Dakar, El Hadji Cheikh Dramé. Jugé, M. Sy, né en 1982 à Dakar, avait été condamné à sept ans ferme. C'est donc à quelques jours ou mois de la fin de sa peine qu'il a pu bénéficier d'une grâce présidentielle.

Pour ce qui est de P. M. Kanouté, transféré à l'hôpital Abass Ndao, le commissariat de la Médina a été avisé par le médecin à 2 heures du matin. Des enquêteurs se sont rendus sans tarder au domicile du suspect sis au quartier Hlm 5 et ont attendu jusqu'à 7 h avant d'entrer dans la maison qui était vide. Informés de l'identité du mis en cause, les policiers ont réussi à l'interpeller vers 8 h.

Interrogé, M. Sy a reconnu les faits sans difficulté, soutenant que c'est au cours d'une bagarre avec la victime aux Hlm 5 qu'il lui a asséné un coup de pierre. Pris de panique, il s'est rendu chez un ami et voisin, domicilié aux Hlm 1. C'est vers 6 h du matin, qu'il a décidé d'aller à la gare routière des Baux Maraîchers pour transiter à Kaolack, dans sa maison familiale.

Toujours si l'on se fie à nos sources, le certificat de genre de mort établi par le Dr Abdou Magib Guèye de l'hôpital Aristide Le Dantec fait état d'une «plaie traumatique pénétrante de l'œil droit avec fracture de l'os orbitaire et de la base du crâne» et aussi d'une «hémorragie cérébro-méningée de grande abondance à la suite de coups et blessures par un objet dur et pointu». L'enquête suit son cours.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.