Cote d'Ivoire: Habib Sanogo - "L'Injs n'a accueilli aucun malade"

Le ministère des sports a procédé à la désinfection des installations de l'Institut national de la jeunesse et des sports (Injs), à Abidjan-Marcory, le vendredi 03 juillet 2020, par le biais des services spécialisés de l'Institut national de l'hygiène publique (Inhp), en vue de la reprise de l'année académique 2019-2020, prévue le lundi 06 juillet.

Il s'agit précisément des salles de cours, des chambres d'internat, des bureaux (administratifs et enseignants), des terrains et aires de jeux, et des espaces publics. François Yao Alla, Directeur de cabinet du ministre des sports a défini l'objectif que poursuit cette action.

« Il s'agit pour le gouvernement de sauver deux objectifs majeurs : la santé des étudiants en maintenant l'Injs comme coin de transit des cas contacts, mais aussi en maintenant l'année académique des étudiants inscrits dans cet établissement.

Il s'agit de faire en sorte que ces deux objectifs qui sont si importants pour le gouvernement, puissent se réaliser.» Il a ajouté qu'après cette étape, suivront celles de la sensibilisation, de l'information et de l'organisation de l'établissement.

Et ce, pour assurer une année académique pleine pour les étudiants. Pour le Directeur général de l'Institut, Habib Sanogo, cette opération va permettre aux étudiants, aux enseignants et au personnel de reprendre les activités en toute sécurité.

«Beaucoup de choses ont été dites sur l'Injs, mais je voulais rassurer les uns et les autres que l'Injs n'a accueilli aucun malade, l'Injs n'accueille aucun malade.

Mais comme nous avons eu des personnes contacts, des personnes qui sont venues de l'extérieur qui ont séjourné ici, tous ces espaces sont en train d'être désinfectés pour que les activités puissent reprendre en toute sécurité.», a-t-il poursuivi.

«Les étudiants ne seront pas logés, mais ils viendront pour prendre les cours»

Il a indiqué qu' avec les installations issues des jeux de la francophonie, un espace a été isolé pour héberger les confinés pour permettre la reprise des activités de l'injs qui, selon lui, se dérouleront de façon externe.

Il a expliqué : «Les étudiants ne seront pas logés, mais ils viendront pour prendre les cours. Tout a été imaginé par les écoles, les équipes pédagogiques pour que l'enseignement se fasse en respectant la distanciation physique.»

Et de préciser les nouvelles dispositions sécuritaires : «Nous avons un dispositif au niveau du portail central où il y aura la prise systématique des données thermiques des étudiants, des enseignants, du personnel et de tous ceux qui fréquentent l'Injs.

Il y aura le dispositif de lavage des mains devant toutes les salles de cours. Le port du masque sera obligatoire pour les étudiants, les enseignants et le personnel.»

Pour sa part, le ministère de la santé et de l'hygiène publique, par la voix de Toa Bi Laurent, Coordonnateur des équipes médicales sur le terrain, a promis aux autorités de l'injs, de répondre toujours présent, en cas de besoin de désinfection, pour rassurer les étudiants sur le site.

Soulignons que l'Injs est fermé à toute activité académique depuis le 17 mars 2020, date à laquelle il a été réquisitionné par le gouvernement ivoirien, pour servir dans un premier temps, de centre de quarantaine pour les personnes en provenance de l'extérieur, puis de centre de confinement des personnes contacts.

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.