Angola: L'IGAE préoccupé par le double paiement d'un nouveau bâtiment des Finances

Sumbe (Angola) — L'inspecteur général de l'administration d'État, Sebastião Ngunza, s'est montré, à Sumbe, dans la province de Cuanza Sul, «indigné» par le double paiement pour la construction du nouveau bâtiment de la Délégation provinciale des Finances.

La construction de l'infrastructure a été payée deux fois par le biais du Programme d'investissement public (PIP) et du Plan d'intervention municipal intégré (PIIM).

«(... ) En ce qui concerne le nouveau bâtiment de la Délégation provinciale des Finances, les informations que j'ai reçues font état de paiement dans la totalité de plus de 300 millions de Kwanzas du PIP. Cependant, ils ont payé plus de 100 millions de Kwanzas dans le cadre du PIIM », a-t-il affirmé à la fin du premier jour de visite dans la province.

Il a ajouté qu '"il est clair qu'il s'agit de questions contractuelles (...) Je m'indigne car ce travail a fini par avoir deux paiements imputables au même contractant".

Les travaux de la Délégation aux finances, située sur le front de mer de la ville de Sumbe, ont débuté en 2014 dans le cadre du PIP et se sont arrêtés en 2018. Ils ont été repris en décembre 2019 avec un nouveau paiement dans le cadre du PIIM.

L'Inspecteur général s'est également déclaré préoccupé par le travail de 24 classes de l'école qui a commencé en 2017, avec un taux d'exécution de 54%. La construction de cette infrastructure n'a pas été visée par la Cour des comptes, ce qui a provoqué sa paralysie ».

«Il y a ici des préoccupations de nature formelle concernant sa légalisation et un visa de la Cour des comptes.

Nous exhortons le Gouvernorat provincial à résoudre le problème purement technique », a-t-il souligné.

Selon le responsable, le projet d'infrastructures intégrées dans la ville de Sumbe, bien qu'il soit paralysé en raison de problèmes de paiement, est avancé, principalement la circulaire de la ville de Sumbe, avec 23 kilomètres.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.