Congo-Kinshasa: 19 juillet 2020 - Le CLC dans la rue pour exiger la dissolution de l'Assemblée Nationale

Pixabay
Carte de la RDC

La population congolaise sera de nouveau dans la rue, le dimanche 19 juillet prochain, pour revendiquer la dissolution de l'Assemblée Nationale suite à la décision prise par sa Présidente, Jeanine Mabunda, à entériner, malgré les avis contraires de part et d'autre, de Ronsard Malonda Ngimbi à la tête de la Centrale Electorale en remplacement de Corneille Nangaa.

C'est ce qu'annonce le Comité Laïc de Coordination (CLC) en synergie avec tous ses partenaires dans un appel lancé hier, lundi 06 juillet, et signé par ses leaders. A la base, cette organisation des défenses des intérêts de la population et du respect des lois du pays combat des stratégies visant à décrédibiliser les prochaines élections présidentielle et législatives de 2023 et à favoriser des chances de victoire à un camp politique.

D'après elle, cet acte de l'Assemblée Nationale vient clore tout débat en prouvant à suffisance sa parfaite inutilité et son évidente nocivité quant au respect des principes de la démocratie. Ainsi, l'objectif de cette marche sera de protester et de revendiquer auprès de Félix-Antoine Tshisekedi, Président de la République et Garant du bon fonctionnement des institutions, à décider de sa dissolution. Ce qui, d'une manière ou d'une autre, anéantira tout schéma de conservation illégale du pouvoir.

COMITE LAÏC DE COORDINATION

APPEL DU COMITE LAÏC DE COORDINATION

19 Juillet : arrêtons dès à présent la fabrication des fraudes électorales pour 2023

Le CLC et ses partenaires : LUCHA, FILIMBI, les CONGOLAIS DEBOUT, NOUVERCO, UNJCPD, TELEMA EKOKI, JEUNESSE ESPOIR, LE COQ EVEIL DU CONGO, DYNAMIQUE DES JEUNES, COLLECTIF 2016, FODEDH, MSFD, LA VIE HUMAINE EST SACREE, BISO PEUPLE, FOJEC, NDJILI NA BISO, POUR LA LIBERTE DES OPPRIMES, ACAJ. protestent énergiquement contre la décision de l'Assemblée Nationale d'entériner, malgré les fortes contestations de l'opinion, la nomination à la tête de la CENI d'un ancien membre de l'équipe Nangaa, pour prolonger dans la durée la politisation et l'instrumentalisation de cette haute institution de la démocratie.

Par cet acte, la Présidente de l'Assemblée Nationale, Madame Jeanine Mabunda, a décidé de porter à son paroxysme l'extrême provocation du peuple pour mettre à l'épreuve sa capacité à se défendre par lui-même, y compris contre ses soi-disant représentants qui sont davantage préoccupés par la défense de leurs intérêts égoïstes et partisans.

Puisque cette situation intolérable est la conséquence directe d'une alliance politique contre-nature, à la base du grave dysfonctionnement des services de l'Etat, le CLC et ses partenaires lancent un appel pressant à toutes les forces vives de la Nation à poursuivre sans désemparer la lutte de libération de la démocratie.

Ce dimanche 19 juillet 2020, soyons engagés, déterminés et solidaires : participons massivement à une grande marche pacifique de protestation, à Kinshasa et dans d'autres villes du pays, pour exiger haut et fort la dissolution de la présente Assemblée Nationale qui a administré la preuve de sa parfaite inutilité et de son évidente nocivité.

Ce dimanche 19 juillet, militants des partis politiques et des organisations sociales et professionnelles ; magistrats, avocats, professeurs d'université, députés, fonctionnaires, policiers, étudiants, jeunes et vieux, hommes et femmes de bonne volonté, wewa, chômeurs et vendeurs de marché, soyons tous debout pour exiger la fin de cette Assemblée Nationale, budgétivore, issue des nominations électorales, qui a commencé à s'activer pour la fabrication des fraudes électorales futures.

Des précisions utiles sur cette grande marche pacifique du 19 juillet seront données ultérieurement. En attendant, le CLC et ses partenaires invitent leurs membres et toutes les forces vives de la Nation à participer massivement à toutes les autres marches de protestation qui seront organisées à travers le pays et dans la Diaspora, notamment le 9 juillet à Kinshasa et à Goma, et le 10 juillet à Lubumbashi.

Fait à Kinshasa, le 6 juillet 2020.

LE COMITE LAÏC DE COORDINATION

Dr. Gertrude Ekombe

Prof. Isidore Ndaywel

Prof. Justin Okana

Julien Lukengu

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.