Algérie: Multiplications des feux de forêts - La protection civile mise à rude épreuve

Bouira — Les feux de forêts se sont multipliés ces derniers jours à Bouira, obligeant les unités de la protection civile d'intervenir dans des lieux et conditions difficiles pour éteindre les flammes, qui ont décimé plus de 140 hectares depuis juin dernier à ce jour, selon un dernier bilan des services de la protection civile.

La hausse des températures en ce début de la période estivale, ainsi que quelques actes d'incivisme liés à des petits feux domestiques incontrôlés ou non éteints demeurent les principaux facteurs de la majorité des incendies enregistrés depuis le début du mois de juin dernier.

Dimanche, deux nouveaux incendies ont été enregistrés sans causer toutefois de dégâts. "Le plus dangereux incendie que les unités de la protection civile ont enduré deux jours durant était celui qui s'est déclaré dans la forêt d'Assif Assemadh (M'Chedallah), où le dispositif déployé sur place avait trouvé d'énormes difficultés pour éteindre les flammes.

"Nos unités ont souffert durant cette intervention en raison de l'absence de pistes d'accès, car il s'agit d'une forêt dense et inaccessibles.

doivent nous aider à lutter contre ce phénomène qui menace la faune et la flore", a souligné le chargé de la communication de la protection civile.

Dans le village montagneux d'Aguouillal, les habitants avaient vécu une journée d'horreur et de panique suite à un géant incendie qui s'est déclaré non loin de leurs maisons. "Les flammes ont failli nous dévorer, n'était notre intervention et le soutien fort des unités de la protection civile dépêchées sur les lieux", a témoigné Nabil, un jeune citoyen du village.

"Les habitations ont été finalement épargnées, mais les flammes ont tout réduit en cendre, dont notamment plus de 120 arbres fruitiers entre figuiers et oliviers", a-t-il dit. "Ce jour là, nous avons beaucoup souffert. Les pompiers avaient trouvé du mal à intervenir en raison des difficultés d'accès et des rafales de vents qui poussaient plus les flammes vers la zone d'habitations", ajouté Nabil.

"Le soutien des populations riveraines dans la préservation du couvert végétal dans les zones forestières est indispensable, car les citoyens doivent œuvrer, eux aussi, à sensibiliser sur la nécessité de lutter contre ce genre de phénomène", a souligné le même responsable.

Le dispositif de lutte contre les incendies avait déjà été lancé à Bouira avec l'installation de deux colonnes mobiles.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.