Algérie: Farhat Aït Ali Brahim insiste sur la relance du complexe Sider El Hadjar

Annaba — Le ministre de l'Industrie Farhat Aït Ali Brahim a insisté lundi à partir de Annaba sur la nécessité de relancer le complexe Sider El Hadjar sur "une base économique solide qui repose sur la logique de l'industrie industrialisante".

Dans une conférence de presse, animée en marge de son inspection du complexe, le ministre a indiqué que Sider El Hadjar qui demeure un symbole de l'industrie lourde algérienne est un pas stratégique de l'Algérie sur la voie de l'édification de l'indépendance économique du pays qui a besoin aujourd'hui de "retrouver sa place et se transformer en industrie industrialisante qui soit la locomotive d'activités et d'investissements économiques à valeur ajoutée".

Il a également relevé que la sidérurgie en Algérie possède les potentialités minières, les installations industrielles et les ressources humaines, lui permettant d'atteindre l'indépendance industrielle et de bâtir une base industrielle performante en sidérurgie.

Farhat Aït Ali Brahim a visité dans la matinée la zone chaude du complexe El Hadjar (haut fourneau n. 2) et le site de stockage du fer brut apporté des mines d'El Ouenza et Boukhadra de la wilaya de Tébessa, ainsi que plusieurs autres unités de production.

A rappeler que Sider El Hadjar a bénéficié d'un plan de croissance et de réhabilitation, dont la première phase, a porté sur la rénovation du haut fourneau n. 2.

Le complexe s'oriente également vers la réhabilitation de ces laminoirs à chaud et à froid afin de fabriquer des produits intégrables aux industries stratégiques, à l'instar des lames et de tubes non soudés utilisés par les industries hydrocarbures, mécaniques et électroménagers.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.