Afrique: L'Angola parmi les invités du forum de Paris

Luanda — L'Angola participe mercredi à la Réunion ministérielle de haut niveau d'initiative du Forum de Paris et la présidence saoudienne du G20.

Le pays sera représenté à la réunion par la ministre des Finances, Verás Daves, et le gouverneur de la Banque centrale, Lima Massano,

L'événement, qui se tiendra dans un système de vidéoconférence, réunira les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales, ainsi que des entités de haut niveau des institutions financières internationales.

La liste comprend également des responsables d'institutions financières privées et des représentants de prestigieux think tanks et de l'Académie.

Selon une source officielle du gouvernement angolais, la réunion aura pour thème central "Faire face à la crise provoquée par le Covid-19, rétablir des flux de capitaux durables et un financement solide pour le développement". Les résultats de cette conférence serviront à alimenter la réflexion internationale sur l'avenir de l'économie mondiale et, en particulier, la Réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20, qui se tiendra ce mois de juillet.

L'événement se déroule à un moment où l'Angola a dû réviser son Budget général de l'État pour l'année économique 2020, sur la base du prix du baril de pétrole à 33 dollars US, contre les 55 précédents.

La proposition, déjà présentée à l'Assemblée nationale, prévoit des recettes estimées à plus 13,588 billions de kwanzas, et des dépenses du même montant pour la même période.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.