Madagascar: Incendies à Marohogo - Trois individus placés à Marofoto

Trois individus sont placés à Marofoto hier après les enquêtes approfondies ayant duré 3 jours, de vendredi au dimanche. Ils sont impliqués dans les feux de brousse ayant provoqué l'incendie de 7ha de superficie sur les 20ha, près de la station forestière de Marohogo dans le district de Mahajanga 2, mardi dernier.

« Un premier individu a été arrêté après les feux de mardi dernier à la suite de notre investigation. Nous avons effectué un survol par drone et on a pu observer un four à charbon et une maison près du foyer des feux. Huit sacs de charbon de bois ont également été découverts sur place. Un autre gars a pris la fuite à la suite de l'arrestation. Il a été suivi et a été surpris dans une habitation. Le propriétaire de la maison était également appréhendé étant un complice », a expliqué le Directeur interrégional de l'Environnement Boeny, Ihando Andrianjafy.

L'exploitation de charbon de bois est l'une des causes de feux de brousse dans la région Boeny. Le besoin d'un individu en charbon est de 200 kg par an et 32 000 ha de forêts sont détruits dans la région Beny chaque année.

Cent vingt mille hectares seront consacrés à l'aménagement d'une zone de production.

« La politique de la DIREDD est de compenser les couvertures naturelles brûlées par le reboisement de 2800 hectares pendant une durée de cinq, jusqu' en 2025. Nous n'attendons pas cinq ans pour démarrer cette politique, nous avons déjà démarré par compenser 1000 hectares », a souligné Ihando Andrianjafy.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.