Cameroun: "Energies citoyennes" dit non à l'estimation des index des compteurs d'énergies électriques

7 Juillet 2020

Depuis trois mois, le système de facturation abusive auquel font face les consommateurs ne laisse personne indifférent.

Cette facturation est notamment engendrée par l'estimation arbitraire et inégale des consommations électriques en lieu et place de la relève règlementaire et régulière de index de consommation disponible dans les compteurs.

Cet exercice de presdigitation de la part de l'opérateur ENEO a bien évidement pour lugubre conséquence des facturations imaginaires assorties des montants fournis sans explication aucune et ainsi que le désarroi chez les consommateurs.

C'est pourquoi « Energie citoyenne » salue la condamnation formelle de l'opérateur ENEO par le régulateur ARSEL lui rappelant en date du 11 juin 2020 sa violation de la disposition de l'article 7 de l'arrêté N°00000013/ MINEE du 26 janvier 2009 portant approbation du règlement de distribution publique d'électricité de la société ENEO qui définit les conditions de la facturation et de paiement.

« Energie citoyenne » rappelle avec vigueur, à la suite du régulateur que l'estimation systématique des index des compteurs d'énergie électrique est une violation de l'article 7 de l'arrêté susmentionné et de l'article 3.1 de la décision N° 00000096 / ARSEL / DG / DGEC / SDCT DU 28 MAI 2012 fixant les tarifs de vente hors taxe d'électricité applicable par ENEO.

« Energie citoyenne » assailli par d'innombrables plaintes de consommateurs demande au régulateur ARSEL de veiller au stricte respect et à l'application rigoureuse et sans complaisance des sanctions prévues dans l'article 18 de la convention signée avec ENEO qui prévoit trois sanctions.

1. Le retrait de la concession de la licence à toute autorisation ;2. La suspension du droit d'opérer ;3. Une pénalité pécuniaire dont le montant est fixé en fonction de l'infraction.

« Energie citoyenne » demande aux consommateurs de se mettre en rang de bataille afin que si rien est fait jusqu'au 15 juillet 2020, nous décréterons l'opération guichet mort.

Le sécrétaire généralMOISE DIBANGO

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.