Congo-Kinshasa: Kinshasa - Le gouvernement provincial en guerre contre les plastiques

7 Juillet 2020

Un mini-atelier sur la filière plastique à Kinshasa était organisé le vendredi 3 juillet 2020 dans la salle polyvalente de l'Hôtel de ville de Kinshasa, par le ministre provincial de l'Environnement, Tourisme et Aménagement, sous le haut patronage du gouverneur de la ville Gentiny Ngobila Mbaka. C'était dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale sans plastique fêtée le 3 juillet de chaque année.

C'était une opportunité pour les partenaires de la ville de Kinshasa, notamment ETEC/Environnement, une branche de l'ETEC/Asbl, à l'instar de «Nécropole entre Ciel et Terre» de faire part de l'étendue des innovations introduites dans le domaine du recyclage des déchets.

Le recyclage, croit-on savoir, est l'un des moyens efficaces de lutte contre la prolifération des plastiques, devenues une véritable problématique à Kinshasa.

Didier Tenge-Te-Litho, ministre provincial en charge de l'Environnement, a retenu la date du 3 juillet comme celle de conscientiser la population sur la nécessité de préserver les écosystèmes et l'environnement. Il a par ailleurs défini le plastique comme un mélange contenant une matière susceptible d'être moulés, formés en général à chaud et sous pression, afin de conduire à un semi produit ou à un objet.

Il a indiqué que le plastique peut être transformé et ne plus constituer un souci d'insalubrité vu sa longue durée de vie qui va de 100 à 400 ans. Dans cette perspective, l'engagement de la ville, a soutenu le ministre, est perceptible à travers l'Arrêté du gouverneur N° 047 du 5 février 2020, portant interdiction de l'utilisation des emballages en sachets plastiques dans la ville de Kinshasa.

Aux préoccupations des uns et des autres, il a assuré que le gouvernement provincial a pris à bras le corps leurs désidérata, et différents projets des lois seront déposés à cet effet à l'Assemblée provinciale au cours de la session de septembre prochain.

Eric Mukuna, a au nom d'ETEC/Asbl, présenté brièvement son organisation qui poursuit son engagement dans la transformation de tous les déchets, dont les plastiques. Créée depuis 2008, elle agit dans les différents secteurs à fort impact social et de développement humain. «Super 7» lancé le 18 mars 2019 lors de la célébration de la journée mondiale de recyclage comme en avait témoigné une vidéo projetée pour l'assistance, s'est avérée comme la réponse idéale aux problèmes d'insalubrité dans la capitale congolaise si et seulement si les pouvoirs publics soutiennent l'action des privés dans ce secteur en plein essor.

La visite guidée des stands a permis au ministre Tenge, au président de la commission Environnement, gestion durable et aménagement de la ville de l'Assemblée provinciale de Kinshasa, au DG de la Régie d'Assainissement de Kinshasa (RASKIN) et autres invités de découvrir des pavés, des matériaux de construction ainsi que des seaux et pots des fleurs en plastiques made in Kinshasa produits par des structures, telles que : Congo plast, Clean plast, Sodeplast bio, Recovad et Fesoba. Ces structures locales sont capables de construire des maisons préfabriquées avec l'expertise et les matériels locaux.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.