Congo-Kinshasa: Kinshasa - La «fête» anticipée de l'eau au Camp Luka

7 Juillet 2020

Les six quartiers que compte le Camp Luka, notamment Yonso, Masikita et Mayenge, dans la commune de Ngaliema, vont bénéficier incessamment des forages d'eau potable de la part du gouvernement provincial de Kinshasa.

C'est ce qui a justifié la descente du gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, dans le cadre de ses visites d'itinérance, le jeudi 2 juillet 2020, dans cette partie de la capitale.

L'objectif affirmée était d'identifier personnellement les lieux où devraient être érigés ces forages pour le bien-être de ces populations en quête au quotidien de cette denrée vitale.

A son arrivée, un accueil délirant lui a été réservé par les résidents qui voulaient à tout prix voir de visu l'autorité urbaine qui leur a rendu une visite surprise pour la première fois. Ngobila en a profité pour s'imprégner de la situation dans laquelle vivent ses administrés. Hormis le problème d'accès à l'eau potable, la population de cette agglomération connait également des problèmes de routes, d'électricité et d'insécurité.

Il faut noter par ailleurs que Gentiny Ngobila a été accueilli par le bourgmestre de Ngaliema, en compagnie des chefs des quartiers et des notables du Camp Luka. S'adressant à l'assistance dans l'enceinte de l'école de l'Eglise Pentecôtiste Nouvelle Saison (EPNS), il a déclaré : « Je suis au courant de différents problèmes auxquels vous êtes confrontés. L'eau étant la vie, j'ai choisi de venir personnellement aujourd'hui pour identifier les endroits où nous allons implanter des forages d'eau afin de desservir tout le Camp Luka en eau potable ».

A cette occasion, l'autorité urbaine a sensibilisé les habitants des six quartiers sur le respect des mesures barrières contre le coronavirus, notamment le lavage des mains en permanence avec du savon ou la solution hydro alcoolique, le port régulier du masque et la distanciation sociale.

Séance tenante, il a remis des cartons de masques aux chefs des quartiers pour qu'ils les distribuent à leur tour, à leurs concitoyens.

Ensuite, son cortège s'est engagé sur l'avenue LUIYI, en terre battue, en passant par Mayenga, asphaltée, pour s'arrêter au niveau de la rivière Makelele, au site où sera jeté un pont qui va relier le Camp Luka à la commune de Selembao, et qui permettra aux usagers de la route de joindre l'avenue Landu, à son croisement avec la route Kasa-Vubu, qui mène vers l'Université Pédagogique National(UPN). Ainsi, cette voie de communication mettra fin aux embouteillages monstres qui rendent difficile la circulation des véhicules sur la route Kasa-Vubu, en provenance ou en partance du Kongo Central.

Interrogés, ces habitants ont soutenu que pour six quartiers, ils n'ont que 5 cabines de la SNEL pour la plupart en pannes, avec comme conséquence une desserte déficitaire. C'est ce qui permet aux « Kuluna » d'opérer allégrement comme dans une jungle.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.