Sénégal: 3650 personnes touchées par les actions du groupe OSC/F COVID-19 (Coordinatrice)

Dakar — Les actions du groupe de riposte des organisations féminines de la société civile contre la Covid-19 ont permis de toucher environ trois mille six-cent cinquante personnes, a appris l'APS.

"Les actions menées par le groupe OSC/F Covid-19, ont permis de toucher une bonne partie des populations des zones défavorisées et enclavées ciblées, soit plus de 3650 personnes directement touchées à travers 365 familles", a déclaré la coordinatrice, Diago Diagne Ndiaye.

Elle intervenait, lundi, lors d'une conférence-bilan, en ligne, du groupe, avec la directrice régionale de ONU femmes au Sénégal, de la présidente du Haut conseil du dialogue social et d'autres invités.

La mise en place du groupe a permis non seulement de renforcer la synergie entre les organisations de femmes et de jeunes, mais aussi de développer un élan de solidarité en direction des communautés vulnérables et impactées par la Covid-19.

"La mobilisation et la conjugaison des efforts ont permis de bien concevoir les appuis, de faire un ciblage des bénéficiaires et de mettre en place un dispositif fiable de mise en œuvre et de suivi des actions sur le terrain, afin de renforcer la résilience des communautés face à la pandémie", a-t-elle expliqué.

Mme Ndiaye a également fait part de plusieurs projets menés avec des partenaires pour contribuer au renforcement de la résilience des femmes face à la Covid-19.

Elle a cité le projet de ONU femmes qui a permis de toucher les familles vulnérables de certains quartiers des 4 départements de la région de Dakar, selon un plan de distribution.

Quant au projet avec l'Agence d'assistance à la sécurité de proximité (ASP), il a permis, selon le rapport, d'apporter un appui efficace aux populations des Parcelles-Assainies, dans la banlieue dakaroise.

Le projet avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme (HCDH) visait à "'favoriser la promotion et la défense des droits des femmes et des enfants dans cette période de pandémie", a rappelé Diago Diagne Ndiaye.

En 4 mois, la risposte sanitaire a touché 58% d'hommes contre 42% des femmes, selon le directeur du centre des opérations d'urgences sanitaires au ministère de la Santé et de l'action sociale, Abdoulaye Bousso.

La prise en charge des femmes enceintes est une particularité à laquelle ils ont également fait face, a t-il dit.

A l'en croire, pour mener à bien la nouvelle stratégie de prise en charge à domicile, il est impérieux que les femmes jouent pleinement leur rôle au sein de la communauté.

Pour la conseillère régionale Genre du HCDH, Moetsi Duchatellier, "il est important de quantifier la situation sur les violences domestiques afin d'avoir une ligne de base dans le pays".

La question des femmes devrait être dans l'agenda de l'après Covid, selon Mme Duchatellier, soulignant le rôle important joué par les femmes durant cette période de pandémie.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.