Sénégal: Lutte contre le trafic de faux médicaments - La douane intercepte des produits d'une valeur de 90 millions

De faux médicaments d'une valeur de 90 875 000 de francs CFA ont été saisis en une semaine par la Douane au Centre et au Sud du pays.

C'est que le Poste des Douanes de Mpack, Subdivision de Ziguinchor, a réalisé le dimanche 05 juillet 2020 à 10 h, une saisie portant sur 25900 paquets de 100 comprimés de storpack (famille du) paracétamol, selon un communiqué du Bureau des Relations publiques et de la Communication de la DGD, an date d'hier, lundi. Et e texte de renseigner que « L'opération a eu lieu à quelques encablures de la frontière avec la Guinée Bissau.

Les faux médicaments étaient dissimilés dans des cachettes aménagées d'un véhicule frigorifique qui revenait au Sénégal après une livraison de poisson à Bissau ». Et d'informer par suite que «La valeur totale de ces médicaments est estimée à 72 875 000 de francs CFA ». Le Bureau des Relations publiques et de la Communication de la DGD relève de même que « Quatre jours auparavant, précisément le mercredi 1er juillet 2020, 3000 boites de viagra (un aphrodisiaque) et des centaines de boites de Corhinza ont été saisies par la Brigade mobile des Douanes de Nioro, Subdivision de Kaolack ».

La marchandise a été interceptée, selon le texte en question, sur une moto de marque LIFAN à la suite d'embuscade à la hauteur de la localité de Samba Nonsan. « La valeur totale des médicaments saisis dans cette opération est estimée à 18 000 000 de francs CFA », informe à ce niveau la DGD.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.